Réunion par Imaz Press, mardi 21 avril 2020 à 11:22
La filière équine est dans une situation précaire

Coronavirus : une aide exceptionnelle pour les les éleveurs de chevaux

image description
image description

Gravement menacée par la crise sanitaire, la filière équine de La Réunion vient d’obtenir une aide exceptionnelle de 40 euros par cheval. Cette aide a été lise en place par la Chambre d’agriculture en partenariat avec l’Association réunionnaise de valorisation d’élevage d’équidés (ARV2E) et la Direction de l’agriculture du conseil départemental (Photo rb/www.ipreunion.com)

“Les clubs n’ont plus aucune rentrée d’argent. Pour beaucoup d’entre nous, ce sont nos écoles d’équitation qui nourrissent nos élevages.” déplore Jean-Christophe Payet, éleveur à l’Etang Salé. Comme beaucoup d’éleveurs d’équidés, il compte sur son club d’équitation pour nourrir son élevage. “Un cheval coûte en moyenne 250 euros par mois. En plus de la nourriture, on doit amortir nos installations, un calvaire en période de crise sanitaire…” rajoute le gérant d’exploitation. Avec l’appui de la FFE (Fédération Française d’Equitation), les éleveurs d’équidés ont multiplié les requêtes auprès du ministère de l’Agriculture pour que leur situation soit prise en compte.

Ce vendredi 17 avril, la Chambre d’Agriculture de la Réunion a apporté un premier élément de réponse : “la chambre d'agriculture en partenariat avec l'Association réunionnaise de valorisation d'élevage d'équidéss (ARV2E) et la Direction de l'agriculture du conseil départementalont mis en place une aide exceptionnelle en faveur de l'alimentation (fourrage, concentrés et vitamines) des équins fixée à 40 euros par animal pour les détenteurs qui sont agriculteurs à titre principal et secondaire inscrits à l'Amexa.” a précisé la chambre verte sur sa page Facebook

Une solution accueillie en demi-teinte chez les éleveurs : “c’est mieux que rien, mais 40 euros ça ne compense pas le coût d’un cheval sur deux mois” soutient Jean-Christophe Payet. Les premiers dossiers devraient être réceptionnés cette semaine par la Chambre d’Agriculture. Seuls les centres équestres affiliés au régime agricole et autre éleveurs qui cotisent à l’Amexa (assurance maladie des exploitants agricoles) pourront être bénéficiaires de l’aide d’urgences.

“Cela représente près de 44 centres équestres avec en sus de nombreux éleveurs indépendants. Au total, près de 2500 chevaux sont concernés” affirme la Chambre d’Agriculture. Plusieurs centres de tourisme équestre qui ne dépendent pas du régime des agriculteurs envisagent de solliciter la région pour leur réclamer une aide financière adaptée à leur statut.

sr/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : Chambre d’Agriculture , aides , Chevaux , coronavirus , actualité de la réunion , Actus Reunion , Conseil départemental Actualité , Coronavirus , Covid-19 , Filière équine

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité
Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis