Réunion par Imaz Press, jeudi 12 mars 2020 à 23:58
Une cinquantaine de personnes sont confinées

Coronavirus : quatre cas confirmés à La Réunion, dont trois à bord du même bateau

image description
image description

La Réunion affiche quatre cas de coronavirus avérés sur son sol. La Préfecture et l’Agence régionale de santé ont donné de plus amples précisions sur le profil de trois d’entre elles ce jeudi 12 mars 2020. Le dernier cas a été confirmé en fin de journée, après le point des autorités. Parmi tous ces cas avérés, trois personnes voyageaient ensemble à bord d’un même paquebot de croisière dans les Caraïbes tandis que la dernière est une femme de 38 ans qui rentre d’un séjour en Métropole. (Photo rb/www.ipreunion.com)

A noter qu'Emmanuel Macron a annoncé ce jeudi soir une série de mesures pour endiguer la propagation du virus. Dans ce cadre, le crèches, les écoles, les collèges, les lycées et les universités resteront fermés jusqu'à nouvel ordre

- Quatre cas de coronavirus avérés pour le moment -

Quatre cas de Covid-19 sont actuellement confirmés à La Réunion. Trois d'entre eux étaient à bord du même bateau aux Bahamas, au cours d'un voyage organisé. Le dernier cas est dû à un long séjour en Métropole.

• Un premier cas qualifié de "patient zéro"

L'annonce du tout premier cas avéré de coronavirus à La Réunion a été faite ce mercredi 11 mars. Il s'agit d'un homme de 80 ans, dans une situation clinique "qui ne s'est pas dégradée" a déclaré la directrice de l'ARS, Martine Ladoucette. Ce patient reste confiné au service pneumologie du CHU. Il s'agit techniquement du "patient zéro" de La Réunion. Comme cela a été précisé dès le mercredi, le Réunionnais revenait d'une croisière aux Bahamas, au nord des Caraïbes. Il faisait partie d'un groupe de 34 croisiéristes incluant son épouse. Sur toutes ces personnes, 5 sont en Métropole : 4 vont y rester puisqu'elles n'habitent pas à La Réunion, la cinquième personne est Réunionnaise et va revenir sur l'île. L'ARS se retrouve donc avec 28 autres personnes qualifiées de "cas contacts", c'est-à-dire co-exposées et dont fait partie la compagne du premier patient dépisté positif. Martine Ladoucette affirme qu'elles ont toutes été jointes par l'ARS. Huit d'entre elles ont déjà fait l'objet d'un prélèvement au CHU Nord, c'est ainsi que les deuxième et quatrième cas confirmés de coronavirus à La Réunion ont été détectés. "Nous avons décidé que les vingt autres cas contacts feront l'objet de prélèvements à domicile" indique la directrice de l'ARS. Une équipe composée d'une infirmière et d'un chauffeur de bus sont partis dès ce jeudi pour faire ces prélèvements à domicile.

• Un second cas directement relié au premier

Parmi les huits cas contacts qui ont effectué des prélèvements, un nouveau cas a été avéré. C'est donc le deuxième cas de coronavirus à La Réunion, une personne de 78 ans. Également au service pneumologie du CHU, elle non plus ne présente pas de signes critiques, "sa situation paraît stabilisée" indique l'ARS. L'agence est d'ailleurs entrée en contact avec les membres de son entourage, à savoir "deux fils, sa petite-fille de trois ans et un beau-père, ces 4 personnes sont asymptomatiques" garantit Martine Ladoucette. Toutes les quatre ont reçu les conseils de confinement à domicile, jusqu'ici respectés. Une source de préoccupation cependant pour l'ARS : "dès le retour de cette deuxième personne contaminée à La Réunion, elle a partagé un repas du troisième âge avec 28 personnes. Il faut donc récupérer la liste de ces 28 personnes. Nous sommes déjà entrés en contact avec les 4-5 personnes les plus proches physiquement et elles sont asymptomatiques" explique Martine Ladoucette.

• Un troisième cas importé de Métropole

Un troisième cas a été confirmé ce jeudi également, "mais cette personne n'a rien à voir avec la croisière" indique la directrice de l'ARS. Il s'agit d'une femme de 38 ans, hospitalisée au service pneumologie elle aussi. Elle ne présente aucun signe de gravité. Selon Martine Ladoucette, "elle a voyagé en Métropole pendant un bon moment et est partie le 10 mars, pour une arrivée le 11 mars sur le sol réunionnais". A son domicile, cette femme a estimé être porteuse de symptômes et a appelé le SAMU. Son prélèvement s'est avéré positif une fois arrivée au CHU. "Dans son cas, les contacts sont limités en nombre" ajoute la directrice de l'ARS. "Les personnes identifiées sont celles qui étaient à côté d'elle, derrière ou devant dans l'avion, 5 au maximum. C'est tout puisque dès qu'elle est arrivée chez elle, elle n'a fréquenté personne, a-t-elle dit." Il est donc question désormais de retrouver les personnes qui se trouvaient à côté d'elle dans l'avion.

• Un quatrième cas appartenant au groupe de croisiéristes

En fin de journée ce jeudi 12 mars, un nouveau cas de coronavirus a été confirmé. C'est le quatrième cas avéré, chronologiquement parlant et le troisième relié au même groupe.

Il s'agit en effet d'un membre du groupe des 34 croisiéristes partis ensemble aux Bahamas. "La personne concernée a été pris en charge par le CHU Nord via un parcours spécifique et dédié évitant les contacts avec tout autre patient" communique la préfecture. De plus amples informations devraient probablement être fournies par le préfet et l'ARS ce vendredi. Aucun détail n'est donné pour l'instant concernant son profil ou son parcours, ni même son état de santé.

- La Réunion reste au stade 1 -

Le préfet Jacques Billant a déclaré ce jeudi que "nous n'avons pas à ce stade de chaîne de transmission locale justifiant le passage en niveau 2". Un stade 2 signifierait effectivement la présence de "clusters" et donc de regroupements de cas. "Cela voudrait dire : deux personnes contaminées dans la même zone géographique sans lien l'une avec l'autre" précise Martine Ladoucette. "Ici on parle de co-exposition et non pas de cluster et ces cas ne se trouvent pas dans le même secteur géographique. Il s'agit bien d'une chaîne de contamination de co-exposition." Les villes où se trouvent ces cas confirmés, ou le lieu de pique-nique durant lequel le deuxième cas avéré a déjeuné avec 28 personnes ne sont pas communiqué par l'ARS, qui assume ce choix de ne pas dévoiler de lieu précis afin de ne pas alimenter la psychose. Avec la présence de ces quatre cas confirmés au total et l'identification de "cas contacts", on compte en tout 55 personnes qui sont actuellement confinées à La Réunion dans le cadre du coronavirus.

- Des mesures de prévention -

La préfecture a décidé de mettre en place "des mesures transitoires de protection des personnes âgées en interdisant les visites dans les EHPAD et les unités de visite longue durée des hôpitaux". Lors du premier tour des municipales, la préfecture et l'ARS demandent également à chaque commune de prévoir des points de lavage de mains à l'entrée et la sortie des bureaux de vote, ou en tout cas de mettre du gel hydro-alcoolique à disposition des électeurs. Il a aussi été indiqué par l'ARS que le CHU Nord bénéficierait très prochainement de 20% de lits supplémentaires dans son service réanimation pour gérer une éventuelle apparition de cas graves. La directrice de l'ARS Martine Ladoucette a indiqué avoir fait un nouveau point avec le CHOR, hôpital de seconde ligne, dans la matinée du jeudi. L'agence a réuni "la totalité des acteurs du médico-social mais aussi du domicile comme les associations de soin par exemple". 300 médecins libéraux ont également été formés sur la gestion de l'épidémie. A noter enfin qu'un partenariat est en préparation avec le SDIS (service départemental incendie et secours) afin de relayer le SAMU sur le transport des cas possibles à l'hôpital. La Covid-19 est officiellement une pandémie depuis ce mercredi 11 mars. On compte près de 120.000 cas confirmés dans le monde.

Selon le dernier bilan communiqué par le ministère de la Santé français juste avant l'allocution présidentielle, en France 61 personnes sont décédées et 2.876 ont été contaminées, dont 15 dans les Outre-mer (soit près de 600 de plus en 24 heures). 129 cas graves ont été placés en réanimation.

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

Pour aller plus loin :

Covid 19 : un quatrième cas confirmé à La Réunion

Coronavirus : le syndicat des marins pêcheurs demande "des mesures spécifiques"

Non la Covid-19 ce n'est pas "comme une grosse grippe"

Lire aussi : Un premier cas de coronavirus confirmé à La Réunion

Lire aussi : Foot : le coronavirus annule le match entre la Saint-Pierroise à la Sainte-Marienne

Lire aussi : La France à "quelques semaines" du pic de l'épidémie

mots clés de l'article : santé , cas confirmés , coronavirus , actualités de la réunion , Pandémie , Actus Reunion , Coronavirus

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité
Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis