Réunion jeudi 12 mars 2020
Trois malades en tout dans l’île

Coronavirus : deux nouveaux cas avérés à La Réunion

image description

La préfecture et l’Agence régionale de santé confirment ce jeudi 12 mars 2020 deux nouveaux cas de coronavirus-covid19 à La Réunion. "A ce jour, le nombre de cas avérés à La Réunion se porte donc à trois. Des précisions concernant le parcours de ces personnes seront apportées dès que possible. Pour l’heure, les patients ont été pris en charge par les équipes du CHU Nord" précise le préfet. "Dès à présent, des investigations de l’Agence régionale de santé et de la cellule régionale de Santé publique France sont en cours pour identifier les personnes qui auraient été en contact rapproché et prolongé avec ces personnes" ajoute le préfet. Préfecture qui fait d’ailleurs un point sur ces deux nouveaux cas confirmés à 16h30 ce jeudi 12 mars à 16h30. (Photo rb/www.ipreunion.com)

La préfecture ne précise pas si ces deux nouveaux cas ont été recensés parmi le groupe de personnes qui ont participé à la croisière effectué par le premier patient testé positif au coronavirus Ce Réunionnais de 80 ans a participé à un voyage en compagnie d'une trentaine de personnes.

Lire aussi : L'homme de 80 ans voyageait avec 34 Réunionnais, considérés comme co-exposés

Le groupe a effectué tout un périple. Les personnes ont voyagé en avion entre La Réunion et la Métropole. Elles ont pris un autre vol entre Paris et Miami aux Etats-Unis où elles ont embarqué à bord d'un paquebot pour une croisière aux Bahamas dans la mer des Caraïbes. Le groupe a fait le voyage en avion dans l'autre sens pour revenir à la Réunion. C'est à son retour à La Réunion que le voyageur de 80 ans a été testé positif au Covid-19.

La préfecture ne donne pas d'indications sur l'état de santé des deux nouveaux malades. Elle ne précise pas si les personnes sont hospitalisées ou soignées chez elles en confinement. Quant au patient de 80 ans hospitalisé à l'isolement au centre hospitalier universitaire de Bellepierre, "son état de santé ne présente pas de signe de gravité" a indiqué l'Agence régionale de santé ce mercredi.

- La Réunion "prête à gérer l'épidémie" -

Pour le moment, la préfecture a décidé de conserver l'île intense en stade 1 de gestion de l'épidémie : "l’évolution vers le stade 2 n’est pas envisagée pour l’heure". Selon le site du gouvernement qui s'appuie sur l'Organisme mondial de la santé (OMS), le niveau 2 correspond à une situation où "de nombreux cas secondaires aux cas importés sont détectés et pris en charge". La Réunion n'en est pas encore là.

L'heure n'est pas à la panique. La préfecture et l'ARS, qui se veulent rassurantes en toute circonstance, ont ré-affirmé ce mercredi que plus que jamais, La Réunion est préparée à gérer la présence de cas confirmés.

Ainsi plusieurs annonces ont été faites devant la presse sur le dispositif en place. Lors du premier tour des municipales notamment, la préfecture et l'ARS demandent à chaque commune de prévoir des points de lavage de mains à l'entrée et la sortie des bureaux de vote. Si cela n'est vraiment pas possible, les deux institutions préconisent de mettre du gel hydro-alcoolique à disposition des électeurs.

Il a aussi été indiqué par l'ARS que le CHU Nord bénéficierait très prochainement de 10 lits supplémentaires dans son service réanimation pour gérer une éventuelle accélération des cas et la potentielle apparition de cas graves.

Par ailleurs, la formation s'accélère du côté des médecins, des infirmiers, des aides-soignants ou même des kinésithérapeutes, qui interviennent directement à domicile des patients. La directrice de l'ARS Martine Ladoucette a indiqué que 300 médecins libéraux étaient déjà formés sur la gestion de l'épidémie.

Un partenariat est aussi en préparation avec le SDIS (service départemental incendie et secours) afin de relayer le SAMU sur le transport des cas possibles à l'hôpital.

- Et ailleurs dans les outre-mer -

Jusqu'ici épargnée, l'île vient de rejoindre la liste des régions impactées par l'épidémie, bien qu'à faible échelle pour l'instant. Dans les Outre-mer, seuls les territoires de Mayotte et de la Guadeloupe sont vierges de tout cas – bien que les Antilles, dans le cas de la Guadeloupe, soient touchées puisque la Martinique compte 3 cas.

Dans le détail, les derniers chiffres pour les zones ultramarines font état de : 1 cas à Saint-Barthélemy, 2 cas à Saint-Martin, 3 cas en Martinique et 5 en Guyane. Et dorénavant 1 cas à La Réunion, qui reste donc en bas de la liste.

- Et dans toute la France -

La Métropole, elle, s'apprête à vivre un "pic épidémique" dans les prochaines semaines. Le tout dernier bilan, communiqué ce mercredi 11 mars dans la soirée par le ministère de la Santé, fait état de 2.281 cas confirmés dans toute la France - dont 105 personnes en réanimation - et 48 décès. Il fait ajouter à ce bilan les deux nouveaux cas avérés recensés à La Réunion

La situation en Italie est également préoccupante. Tout le pays est confiné. Ce lundi 10 mars, le gouvernement de Rome a décidé d'ordonner aux 60 millions d'Italiens de rester chez eux, afin de lutter contre le coronavirus.

L'Organisme mondial de la santé (OMS) parle désormais de situation "proche de la pandémie". Ainsi "la menace d'une pandémie" à l'échelle de la planète est "devenue très réelle". L'OMS, qui appelle à des "actions rapides et décisives", a néanmoins ajouté que "ce serait la première pandémie de l'histoire qui pourrait être contrôlée". On compte pour le moment près de 115.000 cas dans le monde. L'OMS a officiellement qualifié l'épidémie de Covid-19 de pandémie.

Etat des lieux du coronavirus dans le monde : cliquer ici

- Recommandations à suivre pour éviter la propagation du virus -

- se laver les mains régulièrement - tousser ou éternuer dans son coude - utiliser des mouchoirs à usage unique - saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades - porter un masque quand on est malade (sur prescription médicale)

En cas de signes d’infection respiratoire (fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés respiratoires) si vous habitez dans une zone où circule le virus ou dans les 14 jours suivant le retour d’une zone où circule le virus :

- contactez le Samu Centre 15 en faisant état de vos symptômes et de votre séjour récent ; - évitez tout contact avec votre entourage - portez un masque (sur prescription médicale) - ne vous rendez pas chez votre médecin traitant ou aux urgences, pour éviter toute potentielle contamination.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité
Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 21 jours pour changer d’avis