la Réunion et sur le reste de la planète

Contrairement à ce que vous pensiez, la grippe A H1N1 circule toujours

photo d’archive imazpress

Vous l’avez sans doute remarqué, chez vous, sur votre lieu de travail, dans votre quartier, le virus de la grippe est à son paroxysme en ce moment. On a tous quelqu’un dans notre entourage qui passe son temps à se moucher, courbaturé, 40 degrés de fièvre, la goutte au nez avec, à ses pieds, une montagne de mouchoirs. Les autorités sanitaires rappellent en boucle l’importance de se faire vacciner notamment les personnes les plus vulnérables. Mais au fait, contre quoi exactement ? On pensait que la grippe A H1N1 était un lointain souvenir, c’est pourtant bien cette souche qui circule actuellement à La Réunion.

L'alerte

Tout a commencé par le message d'un internaute inquiet qui nous indiquait qu'une petite fille d'une dizaine d'années était hospitalisée au CHU Félix Guyon. Après plusieurs jours de recherche, l'équipe médicale avait fini par trouver l'origine du mal, la marmaille avait été frappée par le virus de la grippe A H1N1.

L'arrivée de la grippe A H1N1 en France

Ce fut la surprise, on pensait que cette épidémie était terminée depuis un moment. Apparue en France en 2009, la grippe A H1N1 aussi appelée grippe porcine avait été un véritable fléau. La maladie respiratoire aigüe s'était propagée comme une traînée de poudre. Les hôpitaux étaient engorgés, les complications et la résistance du virus face au traitement classique de la grippe saisonnière avait rendus la tâche difficile aux médecins. Les cas sévères de grippe A H1N1 s'étaient multipliés sur le territoire national.

C'était l'affolement dans les plus hautes instances de l'État, Roselyne Bachelot, alors ministre de la Santé avait commandé 50 millions de doses de vaccin pour lutter contre la pandémie pour la somme de 712 millions d'euros. Une campagne de communication massive avait alors été lancée par le gouvernement mais les Français étaient plutôt réticents à se faire vacciner. Au total, 5 millions de Français s'étaient faits vacciner. Roselyne Bachelot avait affirmé qu'elle avait pu résilier la commande et que les doses de vaccin n'avaient finalement pas été payées mais le fiasco était bien là.

Lire aussi : Grippe A : les médecins traitants vaccinent

Lire aussi : vaccination possible en cabinet

Lire aussi : un enfant contracte la grippe A

Début 2010, la "folie" grippe A H1N1 s'était calmée. La propagation de l'épidémie s'était arrêtée. Le virus ne faisait plus la une de l'actualité. On le pensait éteint. Pourtant, contrairement à ce que l'on croit, depuis son arrivée dans l'Hexagone mais aussi à La Réunion, la grippe A H1N1 n'est jamais repartie.

Lire aussi : l'épidémie de grippe H1N1 officiellement terminée

Toujours dans la place

"En fait, chaque épidémie saisonnière de grippe, c'est bien la grippe A H1N1 qui circule" explique François Chieze, le directeur de la veille sanitaire à l'Agence régionale de santé (Ars). Le médecin rappelle qu'il s'agit là d'une souche très virulente la grippe. "Il y a la grippe A H1N1 et deux sous-types, la grippe AH3N2, moins virulente qu'A H1N1 et la forme B, aussi moins violente. Cependant, on ne sait jamais quel degré de virulence aura telle ou telle souche, cela dépend de la sensibilité de la personne touchée et d'autres facteurs"…

Le pic de l'épidémie

l'heure actuelle, une trentaine de cas graves sont recensés à La Réunion "nous sommes au pic de l'épidémie, c'est pour cela qu'il est important que les personnes à risques et les personnels soignants doivent impérativement se faire vacciner" précise le docteur Chieze. Aujourd'hui, reste à déterminer, les spécialistes ne savent pas encore comment a muté la souche 2019 de la grippe A H1N1. Si pour beaucoup de Réunionnais, elle semble plus violente que les années précédentes, il faudra plusieurs mois aux experts pour savoir comment a muté le virus "chaque année, le vaccin est adapté à la souche qui circule" indique le directeur de la veille sanitaire à l'Ars.

Conclusion, depuis 20109, la grippe A H1N1 est toujours en circulation, contrairement à ce qu'on pourrait penser…

fh / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : grippe , épidémie , grippe A H1N1 , maladie , virus , ARS , actualité de la réunion , Actus Reunion

suivez-nous