Ecologie

Cétanou lance une pétition pour demander l’interdiction des pesticides

photo RB imaz Press Réunion

Ce n’est pas un secret, les pesticides sont utilisés de façon massive à La Réunion. Juste pour le glyphosate, nous nous plaçons à la seconde place des départements en utilisant le plus. Une situation à laquelle certaines associations écologistes veulent mettre fin. (Photo d’illustration rb/www.ipreunion.com)

Une pétition a donc été lancée par le site Cétanou, une plateforme péi qui regroupe les associations, commerçants et autres engagés dans la protection de l'environnement. Elle demande, entre autres, l'arrêt de l'utilisation de pesticides dans les champs réunionnais.

Une demande qui résulte de nombreuses études ayant démontré des effets néfastes de ces derniers sur la santé des agriculteurs. En février 2019 l'agence de santé publique publiait une étude sur des expositions professionnelles aux pesticides utilisés dans la culture de la canne à sucre, qui indiquait entre autres que "50% des pesticides utilisés sur la canne sont potentiellement cancérogènes, reprotoxiques ou induisant une perturbation endocrinienne, cela concerne l’exposition a minima de 5.900 personnes". En 2010, 88% des travailleurs agricoles de la canne à sucre réunionnais avaient aussi été exposés à au moins une substance cancérogène, reprotoxique ou perturbatrice endocrinienne, dont 70% au glyphosate.

Lire aussi : Planteurs attention, les pesticides menacent dangereusement votre santé

Par ailleurs, le collectif dénonce le manque d'étude sur l'impact des pesticides sur l'alimentation des Réunionnais. "L’exposition de la population aux polluants (métaux lourds, pesticides…) via l’alimentation est peu documentée en l’absence de connaissance précise sur les consommations alimentaires à la Réunion" mentionnait en janvier 2017 par l'ARS OI.

Une situation qui inquiète certains habitants, qui préféreraient pouvoir se tourner vers des produits bio et sans pesticides. Voici la totalité de leurs revendications :

"Nous, Citoyens de La Réunion :

• Souhaitons l’interdiction des pesticides sur l’île • Voulons vivre, respirer, boire et manger sans risque pour notre santé et celle de nos familles • Souhaitons être informés des taux de pesticides présents sur les fruits et légumes produits à La Réunion • Le développement global de l’agriculture biologique, accessible à tous • Un espace BIO sur tous les marchés forains de l’ile • Un Label local permaculture et agriculture raisonnée • Un étiquetage détaillé aux marchés forains et en magasins • La préservation de la biodiversité locale • Devenir le 1er département SANS pesticide de France"

La pétition est à retrouver sur ce lien.

Cette action vient s'ajouter au "glyphotest", un test de dépistage du glyphosate auquel une centaine de Réunionnais devraient se soumettre. Une attention louable, qui connaît tout de même ses limites.

Lire aussi : Les "glyphotests", bonne intention, méthode discutable

as/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : agriculture , environnement , ECOLOGIE , biodiversité , pesticides , actualité de la réunion , Actus Reunion , glyphosate

suivez-nous