Ces pays qui ont fermé la porte à McDonald’s

AFP/Archives - KENZO TRIBOUILLARD

Le géant américain du fast-food a colonisé toute la planète. Du moins, c’est ce qu’on pourrait croire. Pourtant, dans certains pays, McDonald’s est persona non grata. Neuf pays ont refusé au fast-food mondialement connu de s’implanter sur leur territoire. Pour des raisons politiques ou encore économiques, ces pays ont réussi à tenir McDonald’s à distance. Publiée sur le site msn, voici la liste des Mc Interdits.

Voici la liste des pays où Ronald n’a pas droit de cité telle que publiée par le site msn.com

Les Bermudes :

Jusqu’en 1995, il n’y avait qu’un seul McDonald’s dans cet archipel de l’Océan Atlantique. Plus aujourd’hui. Depuis les années 1970, une loi interdit l’installation de toutes les chaines de restauration rapide étrangère. En 1999, McDonald’s a tenté un retour aux Bermudes, mais la loi a primé.

L’Iran :

L’Iran a toujours eu des relations tendues avec les Etats-Unis et les franchises comme McDonald’s en font les frais. Depuis 1979, aucun McDonald’s ne s’est ouvert sur le territoire iranien. Toutefois, dans la perspective d’une nouvelle relance diplomatique enter les deux pays, un retour de McDonald’s est en discussion mais l’installation d’une chaine iranienne " Mash Donald’s " ne facilite pas la démarche.

La Macédoine :

Ce petit pays européen situé dans les Balkans possédait sept restaurants McDonald’ dont la plupart étaient dans la capitale Skopje. En 2013, le responsable macédonien de la chaine a perdu sa licence, ce qui a entraîné la fermeture définitive des restaurants.

Le Yémen :

La situation politique et économique instable du pays n’a jamais permis à McDonald’s de s’y installer.

Le Monténégro :

En 2003, McDonald’s a ouvert un petit restaurant dans cette république pour évaluer le marché. En dépit du grand succès du fast-food auprès de la population, le gouvernement et les commerçants locaux se sont liguer pour bloquer l’implantation de la franchise. Et depuis la franchise a gardé ses distances.

La Corée du Nord :

Sans étonnement, cet état totalitaire fermé à l’occident s’oppose à toute forme de commerce américain incluant McDonald’s. D’après le journal The Telegraph, certains dignitaires nord-coréens auraient importé en douce des aliments de McDonald’s pour leur propre consommation.

Le Zimbabwe :

En 2000, McDonald’s était en processus d’implantation dans ce pays africain lorsque ce dernier s’est retrouvé en peine crise économique. Le personnel de McDonald’s a rapidement quitté les lieux et le Zimbabwé est resté sans McDo. Une rumeur prétend que le restaurant essaie à nouveau de s’installer dans le pays.

La Bolivie :

Selon Th Daily Meal,l’échec de McDonald’s vient du refus du peuple bolivien de dépendre d’une multinationale pour ses hamburgers. Le président bolivien a déclaré que cette chaîne "n’était motivée que par ses gains et profits et pas du tout pour la santé de la population ".

L’Islande :

Tout comme le Zimbabwe, l’Islande a subi une crise économique majeure qui a repoussé MacDonald’s de ce pays insulaire. Avant le krach financier de 200, l’Islande avait un McDo dans sa capitale. Ce pays se caractérise par une politique pro santé. McDonald’s aurait pourtant un projet de développement en cours.

mots clés de l'article : restaurant , fast-food , McDonald’s , Actus Reunion

à voir également en vidéo

suivez-nous