Après 49 années derrières les barreaux

Casanova Agamemnon a été libéré sous surveillance

photo : RB imaz press reunion

Casanova Agamemnon, l’un des plus anciens détenus de France, a été libéré sous surveillance (sous bracelet électronique) ce lundi 1er juillet 2019, à l’issue d’un très long marathon judiciaire. C’est la première étape avant une éventuelle libération conditionnelle en juillet 2020 (Photo rb/www.ipreunion.com)

Casanova Agamemnon avait pu gouter aux plaisirs d’une courte liberté le 2 mars dernier, au bénéfice d’une permission de sortie. Le Bénédictin avait alors passé sa journée dans l’Ouest, profitant du beau temps et de la plage avant de regagner sa cellule le soir même.

Cette fois-ci, l’homme devrait pouvoir profiter pleinement de sa liberté sans avoir à retourner au centre pénitentiaire du Port. En effet, c’est ce lundi 1er juillet que débute la liberté sous surveillance de Casanova Agamemnon, après 49 années passées en prison pour des faits de meurtre.

Cette procédure fait suite à un très long marathon judiciaire qui a amené l’homme aujourd’hui âgé de 69 ans à demander à 17 reprises la liberté conditionnelle. C’est finalement à la 18ème demande qu’il obtient gain de cause, suite à une décision de la Cour d’Appel de Saint-Denis du 31 janvier 2019 confirmant sa libération conditionnelle à l’issue d’une procédure échelonnée.

Lire aussi : La Cour d'Appel confirme la liberté conditionnelle de Casanova Agamemnon

Un retour à "la vie normal"

A l'annonce de sa libération conditionnelle, Nadège Lhomond-Agamemnon nous avait confié avoir du mal à se projeter, tant la nouvelle la surprise. "Il veut être tranquille, indiquait Maître Briot. Faire du vélo, se promener, jardiner… De petites choses simples. Il veut juste mener une vie normale."

Lire aussi : Première permission de sortie pour Casanova Agamemnon

Une vie normale qu’il devra d’abord apprivoiser. Après 48 ans passés entre quatre murs, Casanova Agamemnon sera suivi, encadré par des psychologues à sa sortie. "Le problème avec les gens qui font des longues peines, c’est que lorsqu’ils sortent, plus personne ne les attend. La plupart n'en réchappe pas" souffle Maître Marie Briot, son avocate. Le cas de Casanova Agamemnon est différent. Il s’est marié en novembre 2017 avec Nadège rencontré au parloir. "Une vie l’attend, une famille, poursuit l’avocate. Son épouse a deux grands enfants, ils le considèrent comme leur beau-père. Il a aussi des amis qui le soutiennent."

Lire aussi : Un mineur condamné à de la perpétuité

Quant au regard des autres, Nadège Lhomond-Agamemnon ne le craint pas : "je n’ai que des compliments et des félicitations," s’enthousiasme-t-elle.

"Je pense que la majorité des Réunionnais est suffisamment humaine pour dire que c’est bon : il a purgé sa peine," estime par sa part l'avocate Maître Marie Briot.

Lire aussi : "A 80 ans, Casanova Agamemnon n'aura plus de compte à rendre à la justice"

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : prisonnier , libération , détenu , actualité de la réunion , Faits-divers , Casanova Agamemnon , Actus Reunion

suivez-nous