Après l’attaque d’un bodyboardeur par un squale ce samedi

Boucan-Canot - Le dispositif post-attaque en marche

Photo : Imaz Press Réunion

Ce samedi 27 août 2016, un bodyboardeur d’une vingtaine d’années a été attaqué par un requin à Boucan-Canot. Le dispositif post-attaque a été déclenché une heure après le drame. Ce lundi, le bateau sillonnait toujours les lieux : son champ d’action va du Cap La Houssaye jusqu’à la plage des Roches Noires. Aucun squale n’a été prélevé pour le moment.

Face à une plage vide et silencieuse, le bateau du dispositif post-attaque sillonne les lieux de l’attaque de ce samedi. Alors qu’il était à l’eau en compagnie de quelques amis, un bodyboardeur s’est fait happer par un requin. Le squale lui a sectionné le bras gauche et le pied droit. Son pronostic vital n’est aujourd’hui plus engagé.

Le dispositif post-attaque a été déclenché immédiatement. La préfecture a autorisé une opération ciblée de prélèvement de requins dans un rayon de 1852 mètres autour du lieu où s’est produite l’attque. Entre le Cap La Houssaye au nord et la plage des Roches Noires au sud, le dispositif vise des requins bouledogue ou tigre. L’opération, qui a pris effet à partir de 18 heures ce samedi, devrait prendre fin ce mardi soir. Actuellement, aucun squale n’a encore été prélevé.

Au moment du drame, le drapeau rouge interdisant la baignade et les activités nautiques était hissé. Une décision prise par les maîtres nageurs sauveteurs (MNS) le matin même, en raison d’un trou dans le filet anti-requin.

C’est la première attaque survenue sur l’île depuis plus d’un an. La dernière a eu lieu en juillet 2015 sur Saint-Leu. Le dispositif post-attaque avait alors donné lieu à la capture d’un requin bouledogue de 2 mètres.

 

mots clés de l'article : attaque , requin , roches noires , cap la houssaye , squale , Dispositif post-attaque , A la Une , Actus Reunion , bodyboardeur

suivez-nous