C’est fini (actualisé)

Bobigny : le tribunal prononce la liquidation de XL Airways

AFP/Archives - Paul ELLIS

Le tribunal de Bobigny a prononcé la liquidation judiciaire de XL Airways ce vendredi après-midi 4 octobre 2019. L’offre de reprise de dernière minute, faite ce mercredi 2 octobre par Gérard Houa - qui avait déjà échoué à reprendre Aigle Azur -, a été rejetée. Les 570 salariés sont donc au chômage. En redressement judiciaire depuis le 23 septembre, XL Airways avait annoncé la suppression de tous ses vols le 30 septembre. (Photo d’illustration rb/www.ipreunion.com)

En redressement judiciaire depuis lundi 22 septembre, la XL Airways marchait sur des braises. Le couperet est tombé : la compagnie française est liquidée. Ses 570 collaborateurs sont désormais sans emploi.

Le sort de la compagnie devait déjà être fixé le 2 octobre, ce qui a été repoussé à vendredi en raison d'une nouvelle offre de reprise. En effet, coup de théâtre à l'approche du délibéré du tribunal de Bobigny mercredi, Gérard Houa a proposé l'offre suivante : injecter 30 millions d'euros, "15 millions en fonds propres et 15 millions sous forme de prêt actionnaire" via sa société Lu Azur.

Lire aussi : XL Airways : décision repoussée au vendredi 4 octobre

Lire aussi : XL Airways : une porte de plus qui se ferme dans le ciel réunionnais

L'offre de Gérard Houa refusée

Selon les conditions proposées, il aurait été nouveau président de XL Airways et aurait nommé Philippe Bohn directeur général. Un schéma qu'il avait déjà proposé pour Aigle Azur, précisait alors le site La Tribune.

Gérard Houa proposait de reprendre deux A330 sur quatre, et de ne conserver que 276 salariés sur 570. Mais avant tout, si son offre était acceptée, il décidait d'arrêter les destinations les plus "déficitaires" : la République dominicaine, les Antilles et La Réunion. Peu importe la décision du tribunal, pour les Réunionnais c'était de toute façon la fin de XL Airways.

Une galère qui dure depuis le 19 septembre

XL Airways a annoncé dès le 19 septembre l'arrêt de la vente de billets d'avion. Cette décision faisait suite aux difficultés financières rencontrées par l'entreprise. "XL Airways, en grande difficulté financière, est malheureusement dans l'obligation d'arrêter ses ventes à compter du 19 septembre 2019" écrivait alors l'entreprise sur son site.

Lire aussi : XL Airways annonce l'arrêt des ventes de billets, La Réunion est directement impactée

La compagnie a donc demandé son placement en redressement judiciaire. Le tribunal de commerce de Bobigny l'a fait le 23 septembre, avec un délai de 4 jours pour le dépôt d'offres de la part d'éventuels repreneurs. Le PDG Laurent Magnin a de son côté lancé plusieurs appels à Air France, assurant dans un entretien au Journal du Dimanche (JDD) pouvoir devenir un atout pour le groupe.

Lire aussi : La compagnie aérienne française XL Airways placée en redressement judiciaire

Lire aussi : Le patron d'XL Airways en appelle à Air France

Le lundi 30 septembre, XL Airways a annoncé suspendre ses vols et ce jusqu'au 3 octobre inclus. La compagnie n'avait à ce jour aucune offre de reprise claire. Les passagers, eux, n'ont jamais eu de retour concernant le remboursement de leurs billets, ou bien la possibilité d'être permutés sur d'autres vols.

Lire aussi : Les vols de XL Airways suspendus jusqu'au 3 octobre

Lire aussi : Panique et interrogations chez les voyageurs réunionnais de XL airways

Les autres compagnies aériennes finiront par leur proposer des tarifs "spéciaux" afin de rentrer de leur voyage.

Lire aussi : Air Austral et Corsair propose des billets à prix spécifiques aux passagers de XL Airways

Lire aussi : XL Airways : Air Caraïbes, French Bee et Air France proposent à leur tour des tarifs spéciaux

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : compagnie aérienne , liquidation , xl airways , actualité de la réunion , Actus Reunion