Blocage des prisons du Port et de Saint-Pierre

Prison du Port

Relayant l’appel national à un " blocage total " des prisons, l’intersyndicale FO, UFAP, UNSA et CGTR a bloqué ce matin, lundi 22 janvier 2018, les centres pénitenciers du Port et de Saint-Pierre. Si le blocage est levé au Port, celui de Saint-Pierre se poursuit, entraînant des perturbations sur la route.

Cause de ce mouvement, le personnel pénitencier souhaite une amélioration de leur sécurité et de leur condition de travail. " L’état d’esprit est vraiment au ras le bol parmi le personnel " lâche Christian Noël, secrétaire départemental de FO pénitentiaire. Et pour cause, selon le syndicaliste, il manquerait une centaine d’agents à La Réunion pour que la surveillance puisse se faire dans des conditions normales.

De plus, 60 départs à la retraite sont prévus d’ici la fin de l’année. Autant dire que l’annonce, par la Ministre de la Justice, Nicole Belloubet, de créer 1200 postes supplémentaires dans la pénitentiaire ne réjouit guère les syndicalistes. " Cela correspond à 1,6 poste par établissement. On est très loin du compte pour La Réunion " dénonce Christian Noël.

Ce lundi, le centre de détention du Port était bloqué durant 3h. Celle de Cayenne est toujours bloquée. Le mouvement devrait se poursuivre ce mardi 23 janvier. Quant à Domenjod, un blocage est envisagé pour mercredi.

www.ipreunion

mots clés de l'article : social , sécurité , prison , blocage , Actus Reunion

à voir également en vidéo

suivez-nous