Production locale

Bientôt des flash codes pour tracer les légumes que vous achetez au marché

photo RB imazpress

D’où viennent les légumes sur les étals sur marché ? Comment ont-ils été produits ? Où les retrouver en-dehors du marché ? Bientôt la Chambre d’Agriculture permettra de savoir tout ça à l’aide d’un simple code à flasher à l’aide de son téléphone. On l’aura compris, ce ne sont pas les gramoun qui sont visés par ce dispositif mais les plus jeunes, afin de les faire revenir vers les produits locaux. Double objectif : favoriser la vente directe et la traçabilité des produits. Les flash codes pourraient être installés sur les étals des producteurs qui acceptent de participer au projet début 2020. (Photo d’illustration rb/www.ipreunion.com)

Carottes, tomates, ananas… Pour les légumes ou les fruits que vous trouverez sur les marchés, vous aurez bientôt droit à une "fiche produit" qui donnera tous les détails sur la façon dont a été cultivé le légume en question.

Favoriser la vente directe

"C'est un système de flash code" nous explique Eric Lucas, responsable au département végétal de la Chambre d'Agriculture. "Avec son smartphone, on pourra scanner la fiche du produit pour connaître l'adresse du producteur et ses coordonnées."

Objectif : faire venir le consommateur directement chez le producteur, en-dehors des horaires de marchés.

Ainsi si un produit vous plaît, ou que le courant passe bien avec un producteur, vous aurez le loisir d'avoir toutes les références nécessaires pour le retrouver par la suite. "On essaie par ce moyen un peu moderne de favoriser la vente directe", ajoute Eric Lucas.

Améliorer la traçabilité des produits

Autre motivation : permettre au consommateur de mieux connaître les conditions dans lesquelles les fruits et les légumes sont cultivés. "Via ces étiquettes, les acheteurs peuvent savoir si le producteur est labellisé bio, s'il est catégorisé agriculture raisonnée ou non" détaille Eric Lucas.

Aucune volonté de la part de la Chambre d'Agriculture de "classer" les producteurs, nous assure-t-on. Ce référencement permet "d'améliorer la traçabilité du produit", estime le responsable.

Le projet de flash codes pourrait voir le jour début 2020. Les fiches produits seront aussi disponibles sur une plateforme mise en ligne, assure la Chambre d'Agriculture. "Nous avons déjà une vingtaine de producteurs intéressés par ce projet", ajoute Eric Lucas. C'est peu à l'échelle de l'île, mais c'est un début.

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : agriculture , fruits , marchés , Chambre d’Agriculture , légumes , producteurs locaux , actualités de la réunion , Actus Reunion , Flash codes

suivez-nous