Réunion par Imaz Press, mercredi 23 décembre 2020 à 04:26
Après la compétition d’épreuves combinées à Saint-Paul

Athlétisme : surfer sur la vague de l’après meeting

image description
image description

L’athlétisme réunionnais vient de vivre un mois de décembre qui restera dans l’histoire avec la tenue de plusieurs stages nationaux sur notre territoire, l’organisation d’un meeting international des épreuves combinées estampillé World Athletics et la visite du président de la fédération française d’athlétisme (FFA), André Giraud, qui a profité de son séjour pour faire de notre île un centre de préparation pour les Jeux olympiques de Paris 2024. Et ce n’est pas tout... On fait le point... (Photo rb/www.ipreunion.com)

Ce mardi soir 22 décembre 2020 Kevin Mayer, le champion du monde du décathlon, a pris les airs en direction de Montpellier après trois semaines sur notre île. Le meilleur décathlonien de l’histoire était arrivé sur notre île fin novembre avec l’ambition de se qualifier pour les Jeux olympiques de Tokyo dans le cadre de la première édition du meeting international des épreuves combinées de La Réunion.

Stressé par cet enjeu, par l’appréhension de l’enchainement de dix épreuves plus d’un an après son abandon aux championnats du monde 2019 à Doha, le Français est reparti avec son "cadeau de Noël en poche", à savoir son billet pour le Japon, doublé d’une meilleure performance mondiale 2020 (MPM) dans la discipline (8 552 points). Une "perf" qui restera à jamais dans le marbre. Une MPM à la Réunion, qui l’eût cru il y a quatre mois encore?

On comprend donc le sentiment du devoir accompli ressenti par les organisateurs qui ont réussi à relever ce défi "malgré notre manque d’expérience à ce niveau", glisse Philippe Quest, le boss de ce meeting. "C’est une fierté d’avoir permis à Kevin de se qualifier", résume ainsi Jean-Louis Prianon, le secrétaire général de la ligue de La Réunion d'athlétisme (LRA), ce qui renvoie à notre premier point bilan.

- Un succès en termes d’image -

Jean-Louis Prianon a trouvé une bonne formule pour évoquer les retombées en terme d’images de ce meeting. "Ce qui a été mis en place est bon pour l’image véhiculé pour notre athlétisme à La Réunion et pour l’image de La Réunion que l’on veut véhiculer en métropole". Il indique ainsi que, sur les réseaux sociaux , Kevin Mayer mais aussi Renaud Lavillenie, l’ancien recordman du monde du saut à la perche, ont posté des photos et vidéos tels des ambassadeurs au service de la promotion de l'île. Imaz Press Réunion s’en était d’ailleurs fait écho cette semaine.

Lire aussi : Des champions d'athlétisme font la promotion de La Réunion sur les réseaux sociaux

Stéphane André, en charge de la communication du meeting, confirme la tendance en expliquant que le direct facebook sur la page de la LRA a généré "90 000 vues en deux jours dont 57 000 le premier". A titre de comparaison, un dispositif équivalent aux derniers championnats de France Elite à Albi avait fait cinq fois plus de trafic. Le score est donc bon. Sans compter les nombreux articles écrits par la presse invitée par l’IRT (Ile de La Réunionn tourisme) ou par les sites spécialisés en métropole. "Le meeting et les stages nationaux de décembre ont permis un focus important sur la Réunion, démontrant que nous étions capables d’accueillir des athlètes de haut niveau".

- La Réunion terre de préparation olympique -

André Giraud, le président de la FFA, qui a fait le tour des stages nationaux à son arrivée dans l’île il y a huit jours (longueur, perche, épreuves combinées, triple-saut ainsi qu'Alexandra Tavernier et Mélina Robert-Michon en stages individuels), l’a bien compris. Venu en "négociateur", dixit Jean-Louis Prianon, le n1 de la FFA a pris son bâton de pèlerin et rencontré la Région, le Département, le TCO et la ville de Saint-Paul pour arriver à l’objectif de faire de notre île un site hivernal officiel de préparation aux JO de Paris.

Des athlètes de l’équipe de France viendront donc sur nos pistes en décembre chaque année avec un financement en partie local. Ils s’entraineront de Saint-Denis à l’Etang-Salé en passant par Saint-Paul évidemment et pourquoi pas l’Entre-Deux, Petite-Ile, voire la Plaine-des-Cafres ou le Tampon. En quoi cela aidera l’athlé péi à se développer ? Jean-Louis Prianon espère que ce qui n’a pas pu se mettre en place cette année en raison de la crise Covid pourra l’être dans le futur, à savoir la participation d'athlètes locaux à ces rassemblements nationaux et la mise en place d’échanges entre entraineurs. "Ce sera à l’ETR (Equipe technique régionale) de le mettre en place", dit-il.

- Un meeting chaque année en décembre -

C’est une volonté affichée par la ville de Saint-Paul, par ricochet, La Réunion pourrait recevoir un meeting chaque année en décembre. Sur quelle thématique ? Des épreuves de type indoor en extérieur ? Des épreuves combinées une fois encore ? Philippe Quest a sa petite idée sur la question. "Le top du top serait un nouveau meeting d’épreuves combinées inscrit au challenge World Athletics avec des épreuves individuelles d’encadrement", souhaite-t-il.

Reste à savoir si les entraineurs français et étrangers valideront. Certains athlètes seraient preneurs, à l’image de la Réunionnaise Esther Turpin qui espérait ce dimanche matin s’il y ait un acte 2. Il faut simplement, pour résumer, que ce meeting trouve un sens en termes d’entrainement, de préparation, de compétition pour ces futurs participants. Le défi est là. Ce sens doit également être trouvé pour les athlètes locaux qui souffrent d’isolement et d’éloignement. A suivre donc… mais décembre semble finalement mieux placé qu’avril dans le calendrier athlétique.

- Les retombées pour l’athlétisme réunionnais -

On a vu ce vendredi et ce samedi des athlètes réunionnais avec des étincelles dans les yeux. Certains en ont profité pour se mettre en évidence. Comme Elmir Reale qui a battu ses records personnels au 200 m et 400 m . Idem pour Téo Bastien à la longueur et a beaucoup appris en regardant simplement des décathloniens de haut niveau qui "sportivement, n’était pas en compétition d’entrainement", remarque Stéphane André. Ce qui a probablement donné envie aux nombreux benjamins et minimes invités de s’entrainer.

Côté organisation, Philippe Quest se dit ravi des effets de ce meeting. "C’est depuis 2011 notre meeting le plus abouti. Nous avons pour le réparer mis en place des formations jurys. Nos bénévoles ont été bien cadrés et ont compris les exigences d’une compétition de ce niveau. Je suis sûr que nous en tirerons les bénéfices après, comme l’Ile de France l’avait fait après les championnats du monde 2003 à Paris".

- La Réunion terre de trail -

André Giraud n’a pas seulement fait des annonces en terme d’athlétisme sur piste. Il a également informé que les championnats de France de trails court et long auraient lieu sur notre île en 2024 quelques mois avant les JO. Soit 26 ans après la tenue des Trophées Mondiaux de course de montagne à l’Entre Deux. Voilà une belle mais tardive reconnaissance fédérale pour une île folle de trail.

"Il faudra réfléchir à un package pas cher", se projette déjà Stéphane André. Il faudra aussi trouver un parcours, relever le défi de travailler peut-être main dans la main avec l’association Grand Raid qui dispose de moyens matériels non négligeables. André Giraud a d’ailleurs rencontré Robert Chicaud. Mais quelques observateurs voient plus loin. Ils aimeraient que l’équipe de France de trail viennent s’entrainer ici comme vont le faire les pistards. Le Creps de la Plaine-des-Cafres serait l’endroit idéal avec une capacité hôtelière voisine. Jean-Louis Prianon parle aussi de la station trail de Salazie. "J’en parlerai avec Olivier Gui, le référent national", a répondu à ce sujet André Giraud.

Le président de la FFA a découvert en parallèle le projet bien avancé de centre d’entrainement jeunes de course de montagne que devrait driver Raymond Fontaine à Saint-Joseph dès la prochaine rentrée scolaire. "Il y a une capacité d’accueil avec le collège, le lycée et le lycée agricole ; il y a la piste de Petite-Ile et la motivation de Raymond Fontaine", précise Jean Louis Prianon quand on l’interroge sur ce choix plutôt que celui du Creps de la Plaine-des-Cafres.

Que de projets... Puisse l’athlétisme réunionnais surfer sur cette dynamique…

lb/www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : saint-paul , athlétisme , jeux olympiques , Sports , actualité de la réunion , Actus Reunion , Saint-Paul Actualité , Kevin Mayer , André Giraud Sports

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis