Elle va être rétablie

Allocation logement accession : beaucoup de personnes ne savent pas qu’elles sont éligibles

photo imaz press reunion

Le 1er février 2018, Annick Girardin avait annoncé la suppression de l’allocation logement accession (AL Accession), une aide qui permettait aux foyers les plus modestes de devenir propriétaires de leur logement social petit à petit. Si le 10 juillet 2019 la ministre des Outre-mer a annoncé qu’elle serait rétablie, 363 dossiers de personnes éligibles sont aujourd’hui en attente. Et le parcours du combattant pour obtenir la précieuse aide est loin d’être terminé. (Photo d’illustration rb/www.ipreunion.com)

"363 personnes sont éligibles, mais toutes ne sont pas au courant" dénonce Erick Fontaine, administrateur de la Confédération nationale du logement (CNL) à La Réunion. "Ni la Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DEAL), ni les constructeurs des logements, ne les ont prévenus qu'ils avaient le droit à cette aide" continue-t-il.

Lire aussi : Reprise de l'Allocation logement accession : Cyrille Melchior salue une "décision importante"

Une information que réfute la DEAL, qui précise qu'elle a "relancé l'ensemble des opérateurs et financeurs concernés afin que les contacts soient repris avec les familles. La DEAL a également mobilisé les équipes, dont celles de ses trois antennes territoriales, pour effectuer des visites de terrain afin de reprendre les 363 dossiers validés en 2017".

Cependant, d'autres problèmes sont soulevés par la CNL. "Certains dossiers ont pris tellement de retard que certaines personnes qui étaient éligibles il y a quelques années ne le sont plus aujourd'hui, ce qui est un véritable problème" explique Erick Fontaine. De plus, certains des constructeurs sont aujourd'hui soit en retard, soit se sont retirés de la construction – comme Bourbon Bois, en liquidation judiciaire.

122 dossiers étaient gérés par l'entreprise, qui a cédé en février dernier son nom à une nouvelle propriétaire – propriétaire qui est aujourd'hui en difficulté. Morgane Osta, nouvelle détentrice des actifs de la société historique, a indiqué avoir repris une cinquantaine de dossiers. Mais les problèmes se sont accumulés depuis la reprise du nom, et les chantiers ne pourront commencer qu'en septembre. "L'ancien propriétaire a aussi bloqué tous les dossiers qu'il avait sous sa responsabilité, c'est donc très long pour nous de reprendre ces derniers, mais nous y travaillons petit à petit" explique-t-elle.

Lire aussi : Bourbon Bois : la difficile reprise de l'entreprise historique

Si Erick Fontaine se dit plutôt confiant concernant les dossiers gérés par Sica Habitat, il reste inquiet pour ceux gérés par Bourbon Bois. "J'ignore combien de terrain exactement doivent être gérés par la société, mais au vu des difficultés, je me pose beaucoup de questions concernant la gestion des 122 dossiers en question" explique-t-il.

Le secteur reste dans tous les cas aujourd'hui sinistré, un secteur en difficulté depuis de nombreuses années. L'accès au logement est difficile, et les familles éligibles devront certainement s'armer de beaucoup de patience avant de voir leur dossier être repris par les opérateurs. "C'est pourtant nécessaire, d'un point de vue administratif et financier. Mais l'Etat fait le nécessaire pour reprendre ces dossiers constitués en 2017, en mobilisant ses équipes mais également tous les acteurs concernés du territoire" souligne en tout cas la DEAL.

as / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : confédération nationale du logement , DEAL , habitations , actualité de la réunion , Actus Reunion , Allocation logement accession