Conseil communal des enfants et des jeunes

A 10 ans, les élèves de Saint-Paul parlent aménagement de la commune

photo imaz press reunion

Ce samedi 14 décembre 2019 se tenait la première phase du Conseil communal des enfants et des jeunes (CCEJ) de Saint-Paul. Des élèves de CM1 et CM2 ont discuté ensemble des thématiques qui leur tiennent à coeur pour améliorer le quotidien de leur commune. A seulement 10 ans, beaucoup sont heureux de parler vie citoyenne et de débattre sur les améliorations possibles dans la ville et notamment au sein des écoles. (Photo d’illustration rb/www.ipreunion.com)

Noa et Audrey ont 10 tous les deux et sont en classe de CM2 à Saint-Paul. "Certaines écoles n'ont pas de trottoir à proximité, les enfants sont obligés de marcher sur la chaussée. Donc il faudrait mettre plus de trottoirs", estime Noa qui fourmille d'idées pour sa commune. Audrey, elle, voudrait "ajouter des jeux dans les écoles, parce que parfois on s'ennuie pendant la pause méridienne".

Les enfants discutent entre eux pour essayer de mettre leurs idées en commun. "Avant moi je me mets au calme tout seul dans une pièce avec un papier et j'écris les idées qui me viennent" explique Noa. Participer à la vie citoyenne, "c'est un plaisir, j'adore", nous dit Audrey. Même si le conseil se déroule un samedi matin.

Ce dispositif existe depuis deux ans. Patricia Hoarau, conseillère municipale à Saint-Paul et qui fait partie de la délégation en charge du conseil des enfants, remarque bien que "les enfants sont passionnés, c'est merveilleux de les voir. C'est important d'apprendre aux enfants d'être à l'écoute des autres, c'est ça la politique. On leur explique ce qu'est la vie en collectivité".

Plusieurs encadrants administratifs chapeautent le conseil, comme Julietta Ichiza-Imaho et Damien Biraud. Ils avaient en charge d'encadrer les 44 enfants réunis au conseil ce samedi matin. "On les met en petits groupes pour aborder les thématiques de leur choix. Ils vont aussi choisir un représentant." Les thèmes touchent généralement au sport, à la santé, aux écoles.

"L'année dernière il y a eu des propositions d'améliorations de la cantine, des actions de nettoyage contre les dépôts sauvages... des choses assez concrètes et réalistes. En deux ans on arrive à mener le projet jusqu'au bout avec eux", ajoute Damien Biraud. En CM1 et CM2, ces enfants "ne sont pas si petits que ça", précise le responsable, "on se rend compte qu'ils sont déjà assez autonomes dans leur façon de penser".

mm / www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

mots clés de l'article : saint-paul , enfants , jeunes , ECOLES , actualités de la réunion , Actus Reunion , Saint-Paul Actualité , Conseil communal , CCEJ , Vie citoyenne