Risque d’escalade avec la Toussaint

8 nouveaux cas de dengue du 15 au 21 octobre

photo RB imaz press REUNION

Du 15 au 21 octobre, 8 cas de dengue ont été confirmés. Si l’Est est épargné, le Nord a enregistré un cas à Saint Denis, l’ouest 3 cas à La Possession, Le Guillaume et La Saline et le Sud 4 cas, à Rivière Saint Louis, Le Tampon et Saint-Pierre. Depuis le début de l’année, la dengue a provoqué 144 hospitalisations et 454 passages aux urgences, ainsi que cinq décès, dont trois directement liés à la dengue. La fête de la Toussaint, avec l’afflux de fleurs dans les cimetières, risque d’aggraver le phénomène d’où l’importance de respecter quelques règles de prudence.

Depuis le début de l'année, plus de 24 000 personnes ont consulté leur médecin traitant pour des symptômes évoquant la dengue.

Si la forte mobilisation de l’ensemble des acteurs du territoire a permis jusqu’à présent de limiter l’ampleur de l’épidémie (6 644 cas de dengue confirmés depuis le début de l’année), la persistance du virus et sa dispersion géographique laissent toujours craindre une résurgence épidémique avec l’arrivée de la saison des pluies.

A l’occasion de la fête de la Toussaint, les Réunionnais sont appelés à rester vigilants dans les cimetières, en remplaçant l’eau des vases par du sable humide et en retirant les coupelles sous les fleurs en pot. Ces recommandations valent bien sûr également au quotidien dans les cours et jardins des particuliers.

Les cimetières, des lieux propices au développement des moustiques

Les cimetières, des lieux propices au développement des moustiques (eau stagnante dans les vases et pots de fleurs), connaissent chaque année une forte fréquentation à la Toussaint. Si des mesures adaptées de prévention, de surveillance et d’entretien ne sont pas mises en oeuvre, ils risquent de devenir des foyers importants de prolifération de moustiques.

Aussi, en complément des actions de salubrité publique déjà engagées sur le territoire, les autorités publiques souhaitent sensibiliser la population sur l’importance d’utiliser du sable humide dans les récipients à fleurs, et d’éviter les coupelles sous les fleurs en pot. Ce sont ces gestes menés par tous, qui permettront de limiter la prolifération du virus de la dengue sur l’île, et notamment en cette saison où les conditions météorologiques sont de plus en plus favorables au développement des moustiques. Pour la fête de la Toussaint, des affiches seront apposées dans les cimetières pour rappeler les bons gestes à adopter.

Rappel des gestes à adopter dans les cimetières

 Si vous utilisez des fleurs coupées : remplacez l’eau des vases par du sable humide à ras bord du récipient. A savoir, les services communaux mettent du sable à disposition dans les cimetières. Si vous utilisez des plantes en pot, retirez les coupelles pour ne pas créer de gîtes larvaires.

www.ipreunion.com

 

mots clés de l'article : Saint-Pierre , décès , La Possession , le tampon , saint denis , dengue , la saline , le sud , actualités de la réunion , le Guillaume , La Toussaint , Actus Reunion , Rivière Saint Louis

à voir également en vidéo

suivez-nous