20.000 personnes attendues en 10 jours

photo Thomas Selly

Le premier marché de Noël lancé par l’association Arts et Traditions démarrait ce vendredi après-midi 15 décembre 2017 à Saint-Denis au square Labourdonnais. 70 artisans et commerçants proposeront leurs produits à la vente. La plus grande roue de l’île attend aussi les 20.000 personnes attendues en dix jours par les organisateurs. Tout comme le village réunissant différentes animations. Présentation en vidéo avec Jean-Charles Nagou, artisan et président de la structure organisatrice.

 

L’entrée à cette manifestation reste gratuite. Le public pourra trouver des cadeaux à acheter pour la fin d’année mais aussi de quoi se restaurer. Les détails avec Monsieur Nagou.

 


Présentation en vidéo avec Jean-Charles Nagou, artisan et président de la structure organisatrice, du marché de Noël de Saint-Denis lancé pendant 10 jours au square Labourdonnais. pic.twitter.com/ZlP3fueKRp
— Thomas Selly (@Thsly) 15 décembre 2017


 

En panne d’idées cadeaux pour le jour de Noël ? Allez bat un karé au marché vous aidera peut-être à trouver des présents à poser au pied du sapin. L’organisateur vous dresse la liste des produits que vous pourrez trouver.
 


En panne d’idées cadeaux pour le jour de Noël ? Allez bat un karé au marché vous aidera peut-être à trouver des présents à poser au pied du sapin. L’organisateur vous dresse la liste des produits que vous pourrez trouver. pic.twitter.com/9sX7r2wBnZ
— Thomas Selly (@Thsly) 15 décembre 2017


 

Pour rappel, cet événement a bien failli ne jamais se dérouler. La commune dionysienne ne reconduisait par le marché dans un premier temps avant de se raviser. En cause : une fréquentation de 1.000 personnes par jour. La manifestation "Au bonheur des enfants" se tient en effet à la même période au Jardin de l’État.

Cela explique peut-être ce chiffre de visiteurs. Une rencontre avec les élus de la ville changeaient finalement la donne. Jean-Charles Nagou fait le point après cet épisode.
 


Pour rappel, cet événement a bien failli ne jamais se dérouler. La commune dionysienne ne reconduisait par le marché dans un premier temps avant de se raviser. Jean-Charles Nagou fait le point après cet épisode. pic.twitter.com/YsD9VgwuhU
— Thomas Selly (@Thsly) 15 décembre 2017


ts/

à voir également en vidéo

suivez-nous