Une plateforme de vidéo à la demande 100% indépendant 100% Océan Indien

Capture site OI>Film

Issu d’une réflexion initiée par les acteurs cinématographiques de l’Océan Indien (FIFAI à la Réunion, CIFF aux Comores, Rencontres films courts à Madagascar ou Îles court à Maurice) et de différentes instances associatives et syndicales, ce projet de diffusion de vidéo à la demande s’adapte aux outils et moyens de communication modernes pour valoriser le cinéma de la zone Océan Indien. La plateforme est déjà en ligne et l’abonnement sans engagement est à 5 ? par mois.

La plateforme SVOD (vidéo à la demande par souscription) a pour ambition d'accueillir les films d'auteurs de la zone Océan Indien : La Réunion, Maurice, Madagascar, Les Comores, Mayotte et Seychelles. Une catégorie spécifique pourra porter sur une thématique liée à la zone et proposer des films et vidéos d'autres territoires (Mozambique, Afrique du Sud, Sri Lanka, Inde, France, Europe et le reste du monde) pour étouffer l'offre de contenu.

La Scic (Société coopérative d'intérêt collectif) OI>Film annonce qu'il ne s'agit pas d'un repli identitaire mais "d'une affirmation de regards indianocéaniques qui ont toute légitimité à participer aux mutations de notre monde". Pour ne pas être noyé, effacé par la multiplication des échanges et des flux, il va de la survie intellectuelle que d'être force de proposition et ainsi adapter les moyens de diffusion aux outils modernes. C'est une action de valorisation des productions locales de la zone.

Un catalogue facile d'accès et une bibliothèque déjà bien fournie

Le site ne se limite pas à proposer des ouvres à visionner, il a pour vocation d'être le porte voix des auteurs, des oeuvres, au travers d'une production riche en contenu. Ainsi un magazine (OI>Flm Magazine), une télévision web (OI>film tv) et une radio (OI>Film radio) seront disponibles. Chaque mois, une dizaine de nouveautés s'ajoutera au catalogue. La société souhaite mettre ses efforts sur la simplicité d'utilisation et la fiabilité du service. L'offre de film s'offrira une croissance constante sur une base de 40 films classés par genre, 3 nouveautés par semaine, une semaine thématique par mois. Soit près de 130 films dans le catalogue à la fin de la première année.

Développement d'une économie locale

Le manque d'espace de diffusion entraîne une faible rémunération des ayants droits. Proposer ce projet et offrir un espace pour diffuser les oeuvres c'est permettre de développer le cinéma local par le reversement aux ayants droits. Cette rémunération atteint 60% de l'achat ou de la location du film. Pour les abonnements ils seront calculés au prorata du nombre de vues et de la durée du film.

Des objectifs de co-production et de distribution

La plateforme OI>Film souhaite à terme soutenir la production d'oeuvres cinématographiques et audiovisuelles. Elle organise la distribution au sens classique, un catalogue de films pour lesquelles les ayants droits autorisent à revendre ces droits à des tiers.

"Aucune plateforme du cinéma " world " d’Afrique, des îles ou de l’Océan Indien n’existe à ce jour en France. D’où l’opportunité et l’exigence d’un positionnement géographique, culturel et identitaire fort" conclue OI>Film.

Aujourd'hui la plateforme propose déjà plus de 100 films disponibles à la location. L'abonnement est à 5€ par mois et est sans engagement.

jb/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : cinéma , océan indien , Culture , actualité de la réunion , Actus Reunion , Vidéo à la demande

à voir également en vidéo

suivez-nous