[LIVE] Le cyclone a balayé l’île

Joaninha : Quatre blessés et une quinzaine de familles sans-abri à Rodrigues

Image satellite : www.mtotec.com

Des vents à plus de 170 km/h, des pluies torrentielles, une montée de la mer d’un mètre... Rodrigues se réveille avec une gueule de bois ce mercredi 27 mars 2019, un jour après le passage du cyclone intense Joaninha. Les dégâts sont pour le moment difficile à mesurer. L’île est en grande partie toujours privée d’électricité et les communications sont très compliquées. Plus de 400 personnes avaient hier quitté leurs maisons, trop exposées aux risques, pour une trentaine de refuges. Si "le scénario du pire" ne s’est pas réalisé, Rodrigues ressort tout de même meurtrie. C’est la deuxième fois cette année qu’elle est traversée par un phénomène.

il y a 1 jour(s) à 15H55

D'après les médias locaux, il y aurait 4 blessés

il y a 1 jour(s) à 15H51

Les vols entre Maurice et Rodrigues ont repris, annonce la compagnie Air Mauritus

il y a 1 jour(s) à 15H46

Des spécialistes à Rodrigues

Une équipe d'experts à quitté Maurice pour rejoindre Rodrigues et aider à la reconstruction, indique l'Express.mu. Parmi eux, des membres de la Special Mobile Force, des officiers du Central Electricity Board et de Mauritius Telecom. L'une de leurs missions sera de rétablir le courant : au moins 99% de l'île est privée d'électrivité et les communications ont également souffert.

Ils aideront également à déblayer les routes et relever les pylônes. Des vivres supplémentaires seront envoyés en parallèle par voie maritime.

il y a 1 jour(s) à 15H44

Des maisons rayées de la carte

71 personnes d'une quinzaine de familles sont toujours dans les refuges, leurs maisons ont été partiellement ou totalement détruites par le cyclone Joaninha.

il y a 2 jour(s) à 09H57

Vidéo prise lors du passage du cyclone hier matin à Rodrigues :

il y a 2 jour(s) à 05H53

Sur les 408 personnes se trouvant dans les refuges, il en reste encore "314 réfugiés pour le moment. Le nombre continue à diminuer," a déclaré le premier ministre Pravind Jugnauth. Les autres sont rentrés chez eux.

il y a 2 jour(s) à 05H46

Bulletin de Météo France à 4 heures ce matin du cyclone intense Joaninha

Vents maximaux (moyennés sur 10 minutes) estimés sur mer: 175 km/h. Rafales maximales estimées sur mer: 250 km/h. Pression estimée au centre: 947 hPa.

Position le 27 mars à 04 heures locales Réunion: 20.1 Sud / 65.9 Est. Distance des côtes réunionnaises: 1050 km au secteur: EST Distance de Mayotte: 2350 km au secteur: EST-SUD-EST Déplacement: EST-SUD-EST, à 9 km/h.

il y a 2 jour(s) à 05H41

Le Premier ministre mauricien Pravind Jugnauth a tenu mardi 26 mars au soir une réunion

"L’aéroport de Plaine Corail devrait rouvrir et redémarrer ses opérations demain. Le port n’a pas subi de dégâts et les routes seront praticables à partir de demain matin. La connexion de Rodrigues par le câble de Mars a fait que Rodrigues n’a pas été complètement déconnectée du monde. Cependant des pylônes sont à terre et d’autres dégâts matériels devraient être constatés de visu demain matin," a-t-il annoncé

Pravind Jugnauth se rendra jeudi 28 mars à Rodrigues.

 

il y a 2 jour(s) à 05H37

Trois blessés

D'après des médias locaux, trois blessés sont pour le moment dénombrés, dont une femme souffrant de fractures après le passage de Joaninha

il y a 2 jour(s) à 05H33

Des témoins parlent des dégâts sur les réseaux sociaux :

• "Port Mathurin ne semble pas avoir subi trop de dégâts à part quelques branches cassées qui avaient bloqué les routes. Le déblaiement s'est effectué par les éléments de la SMF aussitôt l'alerte levée. Un peu d'accumulation d'eau sur certaines voies par manque de drains. Par contre il paraît que l'est et le centre ont été bien affecté."

il y a 2 jour(s) à 05H24

Bonjour, bonjour, La Réunion,

Le cyclone intense Joaninha poursuit sa route et continue de s'éloigner de Rodrigues. A 16 heures mardi 27 mars 2019, il se trouvait à 120 kilomoètres à l'est de Pointe Cotton toutes les alertes cycloniques ont été levées sur l'île.

• Près de 99,3 % des foyers rodriguais n'ont plus d'électricité.

• 408 personnes se trouvent encore dans des refuges

• Sur place des témoins racontent que "l'île est à plat", des centaines et centaines d'arbres ont été compètement déracinés, les routes sont encombrées.

 

propos

"C’est un choc terrible. Nous pouvons dire que l’île est à plat, tout est détruit en terme d’agriculture. Il n’y a plus d’électricité, il y a eu beaucoup de pluie et de vent et plus de 500 personnes ont quitté leurs maisons, trop exposées, pour des refuges. Les gens sont traumatisés, ils ont eu très peur," souffle Jean-Margéot Ravina, coordinateur de l’association Solidarité Rodrigues.

Lire aussi => Le cyclone intense Joaninha s'éloigne Rodrigues

Il est pour le moment très difficile de mesurer les dégâts, impossible de savoir si des personnes ont été blessées mais Jean-Margéot Ravina relate qu’une «femme enceinte a eu des contractions en plein cyclone, elle est partie de chez elle mais la route était impraticable. Des gens sont venus aider, elle a accouché sur la route.»

Au plus près, le cyclone intense Joaninha est passé à 70 kilomètres au nord-est des côtes de Rodrigues à 10 heures dans la matinée. Sur l’île, le vent soufflait à 175 km/h, la station météo Patate Theophile a même enregistré des rafales à 184 km/h.

«Il y a énormément de pluie, du vent aussi. Je suis enfermé chez moi, sans électricité, ni Internet", raconte Christian, un habitant de Papayes, un village situé au centre de l’île. Sa kaz tenait bien face aux rafales, mais il raconte que la nuit a été particulièrement difficile : "J'ai pu passer la nuit dans ma maison mais j'ai entendu des bruits énormes avec le vent qui cognait."

Des conditions très difficiles, mais «si l'épisode a été dur, Rodrigues a quand même évité le pire puisque Joaninha est passé à l’est et non à l’ouest,» explique Philippe Caroff, responsable de la prévision cyclone à Météo France.

En début d’après-midi, les conditions cycloniques persistaient encore, l’alerte 4 n'a été levée qu'en toute fin de journée. Le temps était très nuageux avec des pluies intenses. Le plus difficile pour les habitants était le vent avec des rafales de l'ordre de 140 km/h. Les services météorologiques de Maurice alertaient également sur le danger d’une marée tempête,  qui "occasionnera une montée de la mer d'environ 1,5 mètres au-dessus des marées normales provoquant ainsi l'inondation des régions côtières se trouvant à basse altitude, surtout sur la partie est, sud et sud-ouest de l'île," signale une métrologue du Mauritius Meteorological Services (MMS).

Une grande partie de l’île était toujours privée de d’électricité hier soir, et les communications étaient compliquées. «Les habitants vont maintenant devoir reconstruire, reconstruire leur vie, leur maison, les activités… C’est beaucoup,» déplore Jean-Margéot Ravina

Le deuxième phénomène à violemment toucher Rodrigues

C’est la deuxième fois cette saison que la plus petite île des Mascareignes est touchée par un cyclone intense. Le 10 février dernier, Gelena est passé, très rapidement, à 35 kilomètres de Rodrigues. Arbres couchés, tôles arrachées, réseau électrique perturbé... Les dégâts matériels étaient très importants. Au plus fort, le vent soufflait à 165 km/h. "Nous avions organisé une collecte pour aider nos compatriotes, soupire Jean-Margéot Ravina. Ils commençaient à peine à se remettre de la catastrophe, et voilà : encore une fois, l'île est touchée, détruite."

Ce n’est pour autant pas inhabituel pour l’île d’être touchée plusieurs fois en une seule saison par des phénomènes puissants. En 1972-1973, Rodrigues avait ainsi été impactée par 5 phénomènes, comme nous le rappelle le blog CycloneOI : Fabienne, Béatrice, Gertrude, Jessy et Kitty.

Philippe Caroff cite également l’année 1968, marquée par le puissant cyclone Monique, connu pour ses rafales mesurées sur les côtes rodriguaises à 278 km/h. Cette année-là, les systèmes Henriette et Carmen étaient également passés au large de l'île…

nt/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : Météo , météo France , cyclone , pluie , maurice , rodrigues , vent , phénomène , actualité de la réunion , système , Actus Reunion , Joaninha