Diminuer la propagation d’incendies

Deux pompiers réunionnais en mission aux Seychelles

Source : SDIS 974

Le temps d’une semaine, en février 2019, le lieutenant-colonel Henri-Claude Pothin et le capitaine Christian Martin se sont rendus aux Seychelles afin d’aider à la mise en place d’un plan d’urgence en cas d’incendie.

Conviés par la préfecture de Saint-Denis, à la demande de l’ambassade de France, les deux pompiers se sont rendus en février sur l’île de Praslin, une des 115 îles à faire partie des Seychelles, et deuxième en termes de population de l’archipel. Le but était d’effectuer un inventaire d’audit et d’évaluation des risques, suite aux incendies qui ont touché le pays ces dernières années.

"L’île de Praslin possède une végétation similaire à celle de La Réunion, ce qui signifie que les risques d’incendie y sont élevés" explique le lieutenant-colonel Henri-Claude Pothin. "Le dernier en date a détruit cinq hectars de la forêt, qui est classée au patrimoine mondial de l’Unesco." L’ONU a donc demandé d’établir un plan d’urgence afin de favoriser la préservation des écosystèmes et de limiter les risques de propagations des incendies.

Cela fait aujourd’hui seulement quatre ans que des pompiers sont implantés sur l’île. Avant cela, des forestiers assuraient l’entretien. "Il y a eu prise de conscience des risques, développe H.C Pothin. Il existe aujourd’hui une réelle volonté de préserver le site." Le réchauffement climatique augmente par ailleurs les risques, alors que l’île tient une place capitale dans l’approvisionnement en eau, de stabilité des sols, de biodiversité ou encore de revenus touristiques, comme l’a souligné le Seychelles News Agency.

Un accord d’entre-aide entre La Réunion et les Seychelles

Pendant une semaine, le lieutenant-colonel H.C Pothin, accompagné du capitaine Martin, ont donc collaboré avec les différents services qui sont en charge de la protection de la forêt. "Après l’incendie de 2011 dans la forêt du Maïdo, nous avons acquis une réelle expertise de la gestion des risques. Nous souhaitions donc en faire profiter les pompiers locaux," souligne-t-il. Ils ont par ailleurs assuré la sensibilisation de la population aux gestes à avoir, fait un bilan des capacités des îles de conservation de la nature, et ont étudié les possibilités d’évolution du dispositif de lutte contre les incendies.

"L’un des objectifs de cette visite est aussi de créer un accord entre nos deux pays, précise par ailleurs le lieutenant-colonel. Principalement pour renforcer la lutte contre les incendies, mais aussi pour éventuellement apporter des renforts lors des interventions des pompiers en cas de nécessité."

Le rapport finalisé devrait être envoyé très prochainement, afin d’aboutir sur des actions de formation chez les pompiers seychellois et préparer l’acquisition de nouveaux matériaux pour les casernes.

as/www.ipreunion.com

mots clés de l'article : pompiers , Seychelles , incendies , Actus Reunion , Actualité La Réunion