Monde par San Francisco (AFP) , samedi 15 janvier 2022 à 06:41

USA : un service majeur de télévision abandonne la chaîne pro-Trump OAN

image description
image description

Le service de télévision par abonnement DirecTV a décidé de ne pas renouveler son contrat avec One America News Network (OAN), une chaîne américaine ultra-conservatrice, conspirationniste et pro-Donald Trump.

"Après une évaluation de routine en interne, nous avons informé Herring Networks (le propriétaire de OAN, ndlr) que nous n'avons pas l'intention de signer de nouveau contrat quand l'actuel parviendra à expiration", a déclaré un porte-parole de DirecTV à l'AFP vendredi.

L'accord devrait prendre fin en avril prochain, d'après une source proche du dossier. DirecTV, qui appartient au géant américain des télécommunications AT&T, n'a pas détaillé les raisons de sa décision.

OAN fait partie des nouveaux acteurs ultra-conservateurs de l'information télévisée, qui tentent de grignoter des parts de marché à la référence Fox News.

Comme Newsmax ou Real America's Voice, ils ont refusé de reconnaître la défaite de Donald Trump à l'élection présidentielle en novembre 2020, relayant les théories conspirationnistes de fraudes électorales formulées par l'ancien chef d'Etat.

Mi-novembre 2020, la présentatrice d'OAN Christina Bobb assurait par exemple que les démocrates avaient "préparé un coup d'Etat contre le président des Etats-Unis".

Donald Trump lui-même avait invité ses supporteurs à se tourner vers OAN et Newsmax et de plus en plus de personnalités républicaines de premier plan acceptent des invitations sur ces deux antennes.

La chaîne a vu ses audiences grimper dans la foulée du scrutin, mais la décision de DirecTV est un coup dur, car c'est son plus gros distributeur, d'après les médias américains spécialisés.

OAN n'a pas immédiatement réagi à une sollicitation de l'AFP.

Il y a un an, quand des partisans de Donald Trump avaient envahi le Congrès pendant la cérémonie de certification de la victoire du démocrate Joe Biden, OAN et Newsmax avaient dénoncé, sans aucun élément à l'appui, l'infiltration supposée de groupuscules d'ultragauche.

mots clés de l'article : technologies , politique , médias , télévision , services , USA , télécoms

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis