Monde par Séoul (AFP) , lundi 27 juillet 2020 à 14:58

Masque ou pistolet : les deux Corées commémorent séparément l’armistice

image description
image description

Au nord, le leader Kim Jong Un entouré de généraux brandissant leur pistolet, au sud, des vétérans masqués respectant la distanciation sociale : les deux Corées ont commémoré séparément lundi les 67 ans de l’armistice dans la péninsule.

En 1953, le cessez-le-feu avait marqué le début de la séparation entre les deux pays et celle de millions de familles de part et d'autre de la Zone Démilitarisée.

À Pyongyang, capitale de la Corée du Nord, Kim Jong Un a distribué des pistolets commémoratifs à des dizaines de généraux et d'officiers qui lui ont prêté allégeance, a annoncé les médias d’État.

Sur les photos, les officiers apparaiseent en rangs serrés et sans masque, malgré le signalement au cours du weekend du premier cas de Covid-19 en Corée du Nord. Le pays reclus avait assuré pendant des mois avoir réussi à se tenir à l'écart de la pandémie.

À Séoul, capitale de la Corée du Sud, des dizaines de vétérans, portant un masque et gardant une distanciation sociale, ont participé à une cérémonie rendant hommage à leurs efforts, intitulée "Jours de Gloire".

Un écran projetait des reconstitutions du conflit, entrecoupées d'interviews de vétérans étrangers et de messages de soutiens d'actuels chefs d’État ayant soutenu le Sud pendant le conflit, dont le président américain Donald Trump et le président français Emmanuel Macron.

Déclenchée le 25 juin 1950 lorsque le Nord, communiste, a envahi le Sud, soutenu par les États-Unis, la guerre avait fait plusieurs millions de morts. Le grand-père de Kim Jong Un et leader nord-coréen à l'époque, Kim Il Sung souhaitait alors réunifier par la force la péninsule divisée par l'Union soviétique et les États-Unis à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Les forces du Nord étaient soutenues par la Chine et l'URSS contre les forces du Sud et une coalition de l'ONU menée par les États-Unis. Le cessez-le-feu fut proclamé le 27 juillet 1953 mais n'a jamais été suivi d'un véritable traité de paix.

À Pyongyang, la guerre de Corée, aussi appelée "Glorieuse Guerre de Libération de la Patrie", y est vue comme une victoire.

Depuis la Corée du Nord assemble un arsenal nucléaire, nécessaire selon elle pour dissuader une invasion américaine, mais qui a entraîné une vague de sanctions internationales à son encontre.

mots clés de l'article : NKorea , SKorea , war , diplomacy , nuclear

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité
Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis