Israël se fige en souvenir de ses soldats et des victimes d’attentats

© afp.com - RONEN ZVULUN

Israël s’est figé mardi soir pour marquer le début des commémorations annuelles du souvenir pour ses soldats et les victimes du terrorisme, tandis que retentissaient à travers tout le pays les sirènes funèbres durant une minute.

Le président Reuven Rivlin et le chef d'état-major, Aviv Kochavi, ont assisté à la traditionnelle cérémonie au Mur des Lamentations, le site le plus sacré où les juifs peuvent prier dans la Vieille ville de Jérusalem, conquise par Israël en juin 1967 puis annexée.

La circulation s'est arrêtée dans les rues alors que s'élevait une sirène dans un pays aux drapeaux en berne.

Selon des chiffres officiels, 23.741 soldats et membres des forces de sécurité de toutes sortes sont morts en service actif depuis 1860, lorsque les premiers habitants juifs de la Vieille ville de Jérusalem ont créé pour la première fois de nouveaux quartiers en dehors des murailles.

Le nombre de ces morts a augmenté de 96 depuis le précédent jour du souvenir.

Quant aux civils, 17 nouveaux noms ont été ajoutés depuis l'an dernier, dont les quatre personnes tuées dimanche par des roquettes et un missile tirés de la bande de Gaza, portant leur nombre à 3.150 depuis 1950, au lendemain de la première guerre israélo-arabe, selon des chiffres de l'Institut national d'assurance, chargé des indemnisations.

"Nous ne sommes pas avides de guerre, mais sachez que nous sommes prêts au sacrifice pour garantir notre destinée", a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'une cérémonie mardi à Jérusalem, deux jours après la plus sévère confrontation avec les groupes armés palestiniens de Gaza depuis la guerre de 2014.

Les sirènes doivent à nouveau résonner mercredi à 11H00 locales (08H00 GMT), donnant le coup d'envoi à une série de cérémonies dans les cimetières militaires d'Israël.

Le recueillement cédera la place dans la soirée de mercredi et jeudi aux festivités du jour de l'Indépendance, anniversaire de la proclamation de l'Etat d'Israël le 14 mai 1948. Cet anniversaire est célébré selon le calendrier juif et tombe cette année le 9 mai.

Les Palestiniens, pour leur part, commémorent, généralement le 15 mai, la création d'Israël comme la journée de la "catastrophe", marquant le début de l'exode pour des centaines de milliers d'entre eux.

mots clés de l'article : Israël , conflit

suivez-nous