Monde par Bruxelles (AFP) , samedi 17 juillet 2021 à 14:31

Inondations en Belgique : le bilan monte à 24 morts

image description
image description

Les inondations historiques qui ont frappé la Belgique ont fait au moins 24 morts selon un dernier bilan officiel communiqué samedi par les autorités, tandis que le Premier ministre Alexander De Croo s’est rendu dans les zones sinistrées.

Le centre de crise belge, qui centralise les données au niveau national, ne communique plus de chiffres de disparus, a expliqué un porte-parole à l'AFP. Il a souligné la difficulté de joindre un grand nombre de personnes en raison des coupures d'électricité et des perturbations des réseaux téléphoniques.

M. De Croo et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen se sont rendus samedi matin à Rochefort (Sud), une des communes frappées par la catastrophe.

Ils ont démarré leur visite par un passage à la caserne des pompiers. Ils devaient aussi s'entretenir avec des habitants sinistrés et des responsables locaux.

Vers 12H30 (10H30 GMT), ils ont prévu de se rendre à Pepinster (Est), commune qui concentre à elle-seule la moitié des victimes du pays.

Les inondations des derniers jours sont "sans aucun précédent dans notre pays", avait déclaré vendredi M. De Croo. Le dernier bilan officiel vendredi après-midi faisait état de 20 morts et une vingtaine de disparus.

La météo s'est améliorée sur l'ensemble du pays avec la fin des précipitations dès vendredi, l'apparition du soleil et l'arrivée de températures estivales samedi. En conséquence, le niveau des cours d'eau a reflué, dévoilant un paysage de désolation.

Quelque 120 communes ont été touchées à travers le pays.

Dans les zones sinistrées, essentiellement dans le Sud et l'Est du pays, des policiers ont été mobilisés pour aller frapper aux portes des habitations afin de découvrir d'éventuelles nouvelles victimes.

La Belgique a décrété une journée de deuil national mardi, veille de sa fête nationale.

Dans l'après-midi, M. De Croo devait encore se rendre à Eupen (Est), dans la partie germanophone du pays, puis à Maaseik (Nord-Est) dans la région flamande.

mots clés de l'article : gouvernement , Intempéries , BELGIQUE , SECOURS , UE , inondation

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité

Liens commerciaux

Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 14 jours pour changer d’avis