Coronavirus : l’Arabie saoudite tente d’organiser un G20 virtuel extraordinaire

© afp.com - FAYEZ NURELDINE

L’Arabie saoudite a appelé mercredi à l’organisation la semaine prochaine d’un sommet "virtuel" du G20, regroupement des 20 principales puissances économiques mondiales, consacré à la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus.

"La présidence saoudienne du G20 communique avec les pays du G20 pour convoquer un sommet virtuel extraordinaire (...) la semaine prochaine afin de faire avancer une réponse coordonnée à la pandémie de Covid-19 et à ses implications économiques", a-t-elle déclaré dans un communiqué.

"Les dirigeants du G20 présenteront un ensemble coordonné de politiques pour protéger les personnes et protéger l'économie mondiale", a-t-elle assuré.

Cette annonce intervient après une réunion à Ryad fin février des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales des pays du G20 au cours de laquelle ils avaient exprimé leurs inquiétudes concernant l'épidémie et ses conséquences économiques.

Depuis, les Bourses à travers le monde se sont effondrées et les cours du pétrole ont chuté, relançant les craintes d'une crise généralisée et suscitant des critiques quant au manque d'action du G20.

"Je trouve étrange, dans un temps où ce sont les pays émergents d'Asie qui créent le problème, (...) que le G20, qui réunit toutes les économies systémiques du monde, ne soit pas mobilisé", a ainsi regretté lundi Jean-Claude Trichet, ancien président de la Banque centrale européenne (BCE).

"Je le prends (...) comme une anomalie dans la situation présente", a-t-il ajouté.

"Le G20 est en train de rater le coche", a renchéri sur Twitter Iann Bremmer, fondateur du think tank Eurasia Group.

La plupart des analystes financiers s'accordent à dire que le nouveau coronavirus risque de plonger la croissance mondiale dans une récession, soit deux trimestres consécutifs de repli économique.

Les Etats-Unis et le Royaume-Uni ont déjà annoncé des plans de plusieurs milliards de dollars et de livres pour soutenir leur économie et leurs entreprises.

L'Arabie saoudite, qui assume la présidence du G20, prévoit d'organiser plus d'une centaine d'événements et conférences en amont d'un sommet prévu à Ryad le 21 et 22 novembre.

mots clés de l'article : santé , diplomatie , économie , virus , G20 , Arabie