"Naturellement aux côtés" des policiers, Castaner leur rappelle l’"exigence d’exemplarité"

© AFP - SYLVAIN THOMAS

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a rappelé lundi aux forces de l’ordre l’"exigence d’exemplarité (...) et de proportionnalité dans la réponse" aux violences dont elles peuvent être victimes dans le cadre des manifestations de "gilets jaunes" depuis plusieurs semaines.

"Je veux naturellement vous défendre et me battre tous les jours à vos côtés. Mais je dois aussi vous dire mon exigence. Cette exigence d’exemplarité, cette exigence de proportionnalité dans la réponse que vous devez porter", a déclaré le ministre, après avoir inauguré à Montpellier une antenne du Raid.

"Porter un uniforme vous oblige, et je sais que ce n’est pas simple, qu’il faut quelquefois réagir en une seconde et que la faute sera portée et imputée à tous. D’où ce nécessaire devoir d’exemplarité que nous avons sur nos épaules quand nous devons faire face", a ajouté le ministre, deux jours après des défilés de "gilets jaunes" organisés dans plusieurs villes autour de la dénonciation des violences policières.

"Il y a des blessures que je ne veux pas nier, et pour lesquelles nous devons à la fois porter le discours d’exemplarité, d’exigence que je porte, et aussi de sanction si faute il y a", a-t-il poursuivi.

"S’il y a des fautes, elles sont sanctionnées. Mais inversons un peu la charge de la preuve. Aujourd’hui, il n’y a pas d’un côté des policiers violents qui s’en prendraient à des gentils manifestants. Il y a des brutes qui viennent dans les manifestations pour casser", a encore déclaré le ministre.

"Ici, vous avez connu la violence, vous avez connu la haine de brutes qui attendent le samedi comme un rendez-vous de chaos. Des brutes qui n’ont plus de revendications, seulement envie de détruire, et trop souvent de s’en prendre à vous", a affirmé Christophe Castaner.

mots clés de l'article : social , manifestation , gouvernement , Enquête , fiscalité , police

à voir également en vidéo

suivez-nous