Surf

La France championne du monde du relais

L’équipe de France Junior monte sur la première marche du podium lors des championnats du monde de surf junior.

Samedi 17 octobre 2015, à Oceanside, en Californie, l’équipe de France, junior, a remporté l’épreuve du relais des championnats du monde de surf. C’est la deuxième fois que l’équipe de France remporte cette épreuve, leur première victoire date de 2012 au Panama.

Après une matinée de compétition individuelle, avec des qualifications pour certains et des éliminations pour d’autres, l’équipe de France aborde la Aloha Cup – épreuve de relais - extrêmement motivée. Trois ans après avoir remporté cette épreuve, au Panama, les "juniors" Français veulent s’imposer à nouveau sur ces Mondiaux.

Mais la concurrence est rude, en face d’eux, pas moins de 35 nations engagées, sur cette compétition internationale des plus relevées. Qu’à cela ne tienne, Nommé Mignot, Tim Bisso, Gatien Delahaye, Léo-Paul Etienne et Kim Véteau compte bien y arriver. L’équipe a 50 minutes et 3 vagues à prendre par surfeur pour se hisser en finale du relais.

La France gagne sa demi-finale et se retrouve en finale avec les Etats-Unis, le Brésil et le Japon. Final qu’elle remporte et par laquelle elle signe un premier titre de champion du monde sur le sol américain.

Et les Bleus ne sont pas peu fiers de leur exploit : "On est tous très content d’avoir gagné la Aloha Cip ! On a pu montrer notre niveau durant cette compétition. On a montré qu’on était là", s’exclame Tessa Thyssen. Patrick Florès, entraineur de l’équipe de France, est très ému par cette victoire : "Remporter le relais, c’est la plus belle émotion de ces championnats du monde. C’est plus fort que le classement aux points des nations. C’est du direct ! Tu vis la course avec tes gamains. Tous les coachs rêvent de gagner la Aloha Cup. Je suis très fier et très heureux de la gagner avec ces kids", se rejouit-il.

mots clés de l'article : sport , France , surf , relais , Californie , Actus , les bleus , Championnats du monde , patrick florès

suivez-nous