Dupont de Ligonnès : M6 imagine une fin au drame

© AFP - Thomas Coex

Où est Xavier Dupont de Ligonnès, le père de famille soupçonné du meurtre de sa femme et de ses quatre enfants et porté disparu depuis ? M6 a imaginé une fin plausible au drame dans un docu-fiction intitulé "Dans la tête du suspect", diffusé lundi soir.

Au début du téléfilm, le personnage de Xavier Dupont de Ligonnès promet face caméra de raconter "ce qui s'est vraiment passé". Ou comment un "M. Tout-le-monde" a pu tuer les quatre enfants qu'il adorait, comme l'a décrit son réalisateur Ionut Teianu lors d'une conférence de presse.

Basé sur une enquête journalistique, le film alterne entre le récit des évènements par le meurtrier présumé, avec une violente scène d'homicides, et des témoignages de proches du dossier. Il imagine aussi un dénouement à cette affaire devenue un des faits divers les plus intrigants de ces dernières années.

Les cinq cadavres avaient été découverts à Nantes le 21 avril 2011, plus de deux semaines après les meurtres. Xavier Dupont de Ligonnès, lui, avait été aperçu pour la dernière fois le 15 avril dans le Sud de la France avec, sur le dos, un étui pouvant contenir une carabine.

La justice n'a pas établi la culpabilité du père de famille. Celui-ci avait envoyé des lettres assurant que sa famille allait être placée sous la protection de la justice américaine.

Le film lance plutôt l'hypothèse d'une spirale de dettes qui l'aurait poussé à supprimer sa femme, ses enfants et ses chiens plutôt que d'affronter une déchéance sociale. "Je n'avais pas le choix. Je ne pouvais pas vous laisser vivre tout ça: l'échec, la pauvreté, l'humiliation", lance à sa famille le personnage du meurtrier présumé, qui pourrait être âgé aujourd'hui de 57 ans.

Toujours vivant?

Son interprète, l'acteur belge Erico Salomone, dit avoir joué "deux personnages", entre "le rôle du papa très aimant et celui qui bascule". D'un côté, un père de famille charmant qui voulait être un modèle, et de l'autre un homme calculateur et manipulateur, qui a voulu préparer le crime parfait, et qui ne s'attendait pas à ce que la police retrouve les corps sous la terrasse de la maison familiale.

"Il était important de trouver la part d'humanité du personnage", souligne Ionut Teianu. Xavier Dupont De Ligonnès a "beaucoup écrit" (des lettres, des messages sur des forums internet) et "c'est ce qui a donné le fil conducteur au film", explique le réalisateur.

Le mélange de faits et de fiction déroute, mais résume bien l'affaire avec ses détails les plus sordides, avec ses zones d'ombre aussi. Les familles des protagonistes ont été "informées" du projet et "la seule demande de la famille d'Agnès (la mère, ndlr) a été qu'on n'évoque pas la vie intime du couple", souligne le réalisateur.

"Je pense qu'il est vivant", a lancé de son côté Bruno de Stabenrath, l'ami de jeunesse de Xavier Dupont de Ligonnès qui témoigne dans le documentaire. "Bien sûr que c'est un monstre (...) Mais j'essaierai toujours de comprendre. Il reste mon ami, quoi qu'il ait fait", a souligné l'acteur et écrivain, qui prépare un livre sur l'enquête.

Le film diffusé sera suivi lundi sur M6 d'un débat, où Nathalie Renoux recevra certains témoins ainsi que des spécialistes qui ont travaillé sur l’affaire. M6 pré-enquête déjà sur d'autres affaires criminelles à traiter sous cet angle original de docu-fiction.

Son concurrent, TF1, qui a connu un grand succès d'audience avec son film sur Jacqueline Sauvage, s'intéresse également à l'affaire. La chaîne débute ces jours-ci le tournage une mini-série, "Soupçons à Vannes", où un personnage joué par Kad Merad est soupçonné d'être Xavier Dupont de Ligonnès.

mots clés de l'article : religion , homicide , Enquête , médias , télévision , Disparition

à voir également en vidéo

suivez-nous