Métropole jeudi 19 mars 2020

Coronavirus : échos d’une France confinée, 3e jour

image description

Maintenant, c’est chacun chez soi : de Paris à La Clusaz, échos d’une France sous cloche jeudi, au 3e jour de confinement.

. Inspirez

- "Mais maman ça me fait mal aux genoux!"

- "Persévère, tu vas voir, après ça te fera du bien".

Tous les matins à 09H00 depuis le début du confinement, Julie donne un cours de yoga à ses trois enfants, dans la cour d'une résidence du quartier de Belleville, à Paris. "Pour les calmer avant le début" d'une longue journée, explique-t-elle.

- "Avancez vos mains sur le sol, allongez votre dos..." Selon Santé publique France jeudi, une prolongation du confinement en France sera "très vraisemblablement nécessaire".

. Hémicycle

"Je vous prie de sortir de manière échelonnée". Richard Ferrand, président de l'Assemblée nationale, s'adressant aux députés à l'issue d'une séance exceptionnellement matinale de questions au gouvernement.

Une vingtaine de députés et une poignée de ministres seulement étaient présents, pour une séance qui a porté quasi exclusivement sur la pandémie de Covid-19. Les orateurs étaient invités à ne pas poser les mains sur la tige du micro doré, soigneusement nettoyé après chaque intervention par un huissier.

. Secondaire

"La station de la Clusaz demande à tous ses clients de rejoindre leur domicile principal". Note affichée partout dans cette station de ski de Haute-Savoie et sur les panneaux d'information électroniques.

Depuis le début de l'épidémie du nouveau coronavirus, certains lieux touristiques sont inquiets de voir le virus circuler de manière accrue chez eux.

.La loi, c'est la loi

En Alsace, un cycliste a percuté une voiture de La Poste, à 15 km de son domicile. Les secours craignaient plusieurs fractures, mais cela n'a pas attendri les gendarmes: "Les déplacements brefs à proximité du domicile liés à l'activité physique individuelle sont tolérés, mais plusieurs kilomètres c'est beaucoup trop. Ce cycliste sera donc verbalisé", a-t-on souligné à la gendarmerie de Colmar.

. Sportifs partout

"Des sportifs, il n'y a plus que ça à Paris depuis lundi!", estime un policier, ironique, qui contrôle les attestations de circuler des joggeurs sur les bords du canal de l'Ourcq, à Paris. Lorsqu'une sportive tente de parlementer avec les policiers, une dame surgit de son balcon et se met à hurler: "Ne discutez pas! Rentrez chez vous madame !", et elle applaudit les policiers. Fin de discussion.

burs-cld/epe/cbn

Publicité
Publicité
Publicité

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

Publicité
Pourquoi acheter en ligne
image description Promos exclusives
image description Paiement 100% sécurisé
image description Livraison gratuite sous 72h
image description À vos cotés 24h/24
image description 21 jours pour changer d’avis