Essai Skoda Karoq 1.6 TDI 116 Ambition 2017

Publiée par Auto Plus

publié le 18 octobre 2017 - durée 2:56 - catégorie : auto-moto

Nous voici aujourd’hui à la découverte du nouveau Skoda Karoq. Il s’agit du cousin du Tiguan, qui va batailler sur le segment très concurrentiel des SUV compacts. Pour se démarquer de la concurrence, le Karoq peut notamment s’appuyer sur une belle dotation de série. Skoda a fait simple : la version de base a été supprimée, c’est-à-dire que le premier niveau de finition correspond au niveau 2 chez la concurrence, avec, et ce n’est pas le cas souvent, un GPS et une climatisation bizone de série. Autre bon point, ses aspects pratiques sont très bien pensés. On a en option sur l’entrée de gamme (de série sur le niveau Style) la banquette VarioFlex : les sièges arrière coulissent façon Tiguan. De série ou en option, mais à des prix raisonnables, on trouve également tout une gamme de rangements et petites astuces vraiment pratiques, dont le parapluie cher à Skoda mais ici sous le siège passager ; dans le coffre on peut avoir un tapis réversible (un côté tissu, un côté plastique), et toute une série de petits rangements qui permettent d’exploiter au mieux l’espace disponible. Côté gabarit, le Karoq est plutôt parmi les petits du segment avec moins de 4,40 m de long, soit un gabarit raisonnable proche de celui du Qashqai. Pour autant, grâce à ce bon aménagement intérieur et à ce deuxième rang qui coulisse, on a un espace intérieur vraiment bien optimisé. Au volant, pas trop de surprise : on retrouve le 1,6 l TDi de 116 chevaux, ici avec une boîte manuelle à 6 rapports. Il est plutôt bien insonorisé, assez souple, pas trop glouton. L’agrément de conduite est clairement un ton en-dessous de ce propose un 3008. Le confort est bon mais les mouvements de caisse sont plutôt généreux. Il est donc moins incisif, moins dynamique qu’un 3008, et si ce dernier est au-dessus de la catégorie, le Karoq est dans le peloton. Côté tarif, l’absence de niveau de gamme basique crée une grille tarifaire qui paraît relativement élevée, mais on est en fait dans le gros du segment, le Tiguan étant plus cher. Le Karoq est quand même plus cher que les Qashqai et Kadjar qui sont plutôt bien remisés en concessions, et c’est peut-être là-dessus que Skoda devra faire un effort pour imposer son Karoq.