Cyber métiers : Torlk et Bestmarmotte, champions d’esport

Rencontre avec Torlk et Bestmarmotte, YouTubeurs en duo et champions d’esport sur le jeu Hearthstone en solo.

Torlk et Bestmarmotte sont YouTubeurs en duo et champions d’esport en solo sur le jeu Hearthstone, dans l’équipe Millenium, la meilleure team française. Rencontre avec deux champions d’esport qui nous font découvrir leur métier.

Torlk et Bestmarmotte

Pourriez-vous vous présenter ?

Torlk. Jérémie, 22 ans et joueur professionnel, streamer sur Twitch, YouTubeur sur le jeu vidéo Hearthstone.

Bestmarmotte. Bertrand alias Bestmarmotte, 32 ans, encore toutes mes dents et actuellement joueur professionnel et streamer pour la team Millenium.

Quel a été votre parcours ? Comment êtes-vous venus à l’esport ?

Torlk. J’ai obtenu un bac ES puis j’ai enchaîné avec une fac d’histoire, mais j’ai lâché quand on m’a proposé d’intégrer la team Millenium. J’ai eu la chance de me lancer en même temps qu’eux, au moment où Hearthstone était encore balbutiant. Ça va faire maintenant trois ans que je suis streamer et joueur professionnel.

Bestmarmotte. Je suis venu à l’esport un petit peu par hasard parce que je suis un peu plus vieux. J’ai toujours joué aux cartes, que ce soit à Magic, au poker. Quand Hearthstone est sorti, j’ai commencé à écrire des articles pour Millenium. Quand Millenium a lancé sa webTV, on m’a proposé de streamer le tout pour faire un essai et c’est maintenant mon activité principale.

Pouvez-vous nous expliquer le principe de Hearthstone  ? Et pourquoi avoir choisi Hearthstone plus que n’importe quel autre jeu ?

Torlk. C’est un jeu de cartes très simple, comme Magic ou Yu-Gi-Oh !.

Bestmarmotte. Chaque joueur va incarner un héros et devra descendre les points de vie du joueur adverse. Comme j’aimais beaucoup l’univers de Warcraft et qu’il s’agissait d’un jeu de cartes, j’ai tenté. Je n’aurais jamais pu me douter de l’ampleur que ça prendrait. L’éditeur du jeu lui-même, Blizzard, n’a pas anticipé ce succès. Au départ, le jeu servait à divertir les joueurs de Warcraft entre deux parties et c’est devenu leur plus gros succès commercial.

Torlk. C’est aussi le jeu le plus populaire en France derrière League of Legends.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur la team Millenium ?

Bestmarmotte. On est la meilleure équipe française d’esport, c’est une évidence, et dans le top 2 des équipes européennes. On a plusieurs joueurs français, un Belge, un Franco-américain et un Russe depuis peu, Pavel.

Torlk. Il vient de remporter le Championnat du monde de Hearthstone. Aujourd’hui, non seulement on est la meilleure team Hearthstone au monde en termes de résultats, mais aussi la première « télé » en matière d’audience avec la MilleniumTVHS sur Twitch.

Bestmarmotte. À ce titre, la connexion, c’est extrêmement important. Sans ça, on n’a pas un bon stream et donc, on ne peut pas uploader nos vidéos sur YouTube. Et puis, un bon PC pour enregistrer le tout correctement. Mais avant tout, la priorité, c’est une bonne connexion.

Vous jouez seuls, mais vous publiez des vidéos sur YouTube et Twitch en duo. Pourquoi ?

Torlk. On s’est retrouvés tous les deux à retransmettre notre contenu vidéo sur le site Twitch et on s’est rendu compte qu’on s’entendait bien. C’est à peu près à ce moment-là que l’équipe pro de Millenium s’est lancée, donc on s’est dit, pourquoi pas une chaîne YouTube ? Ça nous permet de nous faire connaître du grand public.

Bestmarmotte. Dans notre activité, on a beau être le meilleur joueur du monde, si l’on n’est pas connu, ça a peu d’impact. C’est aussi un moyen pour rester en contact avec la communauté. On est dans l’ultraproximité. Sur ma page Facebook, chaque jour, j’ai quatre ou cinq personnes qui me demandent : « Qu’est-ce que tu penses de mon jeu ? Comment faire pour devenir plus fort ? » Je suis assez pédagogue donc j’aime bien.

À quoi ressemble la journée type d’un joueur d’esport ?

Bestmarmotte. On joue sur serveurs européens et américains donc j’ai tendance à être décalé. Je me lève vers 12-13 h, je fais le tour des réseaux sociaux, je prépare ma vidéo du jour, j’enchaîne avec trois ou quatre heures d’entraînement et le soir, je dîne puis c’est ou bien tournoi, ou bien à nouveau entraînement jusqu’à 1 h du matin.

Torlk. Mon rythme est un peu similaire, sauf que je me lève un peu plus tôt. Mais on a un rythme de vie qui est quasi exclusivement dédié à l’esport.

Comment devenir un champion d’esport ?

Torlk. D’abord, finir ses études. Avoir son bac. Garder les pieds sur terre. J’espère qu’un jour, ce sera le cas, mais il n’y a pas de place pour tout le monde, donc il faut savoir saisir les opportunités quand elles sont là.

Bestmarmotte. Bien viser ce qu’on veut parce que ça n’est pas toujours le jeu qu’on préfère dans lequel on est le plus talentueux. Ensuite, il faut faire un énorme travail sur soi, apprendre à se remettre en cause. Un footballeur qui perd tous ses matchs en disant à chaque fois que c’est la faute de ses coéquipiers, il ne va pas très loin. Enfin, c’est un métier qu’on ne peut pas faire si l’on n’est pas passionné parce que le jeu vidéo devient un travail. La répétition fait qu’on perd une petite partie du plaisir donc si on n’aime pas énormément ce qu’on fait, ça devient impossible. Moi, je suis très heureux !

mots clés de l'article : culture web

à voir également en vidéo

programme tv

toutes les chaines