Les joëlettes s’attaquent au Grand Raid : les "enRAJés" vont tout donner

Photo : Association Réunion - Aventures - Joëlettes / Facebook

Réunion - Aventure - Joëlettes (RAJ) existe depuis 2 ans et demi. Après une grande traversée de l’île en passant par le volcan, ou encore un tour du territoire en plusieurs étapes, la structure associative, qui permet aux personnes porteuses de handicap de profiter de paysages d’habitude inaccessibles, se sent prête pour prendre le départ de l’incontournable Grand Raid.

 

C’est la "RAJ" au ventre que les porteurs et portés de Réunion-Aventure-Joëlette se présentront au départ du Grand Raid à Saint-Pierre, le 19 octobre prochain. Si les traileurs sont avertis et chevronnés, ils courront pour la première fois sous la bannière de l’association. Au total, ce sont 25 porteurs, "dont trois filles", et 12 personnes handicapées qui seront portées sur l’ensemble du parcours personnalisé de 160 kilomètres, comptant 5.500 mètres de dénivelé positif.

- La grande première -

Une belle épreuve pour une première, qui se veut emprunte de fierté pour le président de l’association, Patrick Lefèvre. "On attendait un peu avant de se présenter, car il fallait que l’on fasse nos preuves avant, ce qui est normal par rapport aux organisateurs" précise-t-il. Trois joëlettes seront sur la ligne de départ, devant des miliers de spectateurs.

Leur parcours a été élaboré en fonction de la difficulté des sentiers, avant d’être présenté et approuvé par l’organisation Grand Raid. Pour des raisons de sécurité, l’équipe n’évoluera que de jour, en compagnie d’une cinquantaine de personnes, installées aux différents points de ravitaillement.

Mix des différentes courses proposées dans le cadre de la compétition, les joëlettes partiront donc de Saint-Pierre en direction de Cilaos, à l’instar de miliers de Fous inscrits à cette 25e édition. "Nous allons traverser Cilaos, le Taibit, Marla, et la Plaine des Tamarins, pour arriver au Col des Boeufs. Cette portion n’est pas empruntée par la Diagonale. Cela veut dire que nous quitterons l’itinéraire de la Diagonale à partir de Marla, pour aller vers le Col des Boeufs, et nous y retrouveront les coureurs de la Mascareignes et son parcours à partir du sentier Scoot, pour ensuite descendre sur l’ilet à Malheur, Auraire, et attraper Deux-Bras. Après avoir franchi la montée de Dos d’Ane, nous retrouverons l’ensemble des trois courses", pour enfin arriver au stade de La Redoute, "aux alentours de 16h30 dimanche" explique Patrick Lefèvre.

Un parcours haut en couleurs, mais qui ne fait pas peur aux porteurs et aux portés de RAJ. "Nous sommes bien préparés", assure le président. En juillet dernier, l’association a organisé une Grande Traversée de l’île depuis Grande Anse jusqu’à Saint-Denis, en passant par le volcan ainsi qu’à travers les cirques de Mafate et de Salazie. Soit un périple de 160 kilomètres, pour un dénivelé positif de 6.000 mètres.

Aidée financièrement grâce au sponsoring, et bientôt au mécénat, l’aventure Grand Raid moyenne un coût de 10.000 euros, comprenant les inscriptions à la courses, les repas, le matériel sportif, mais aussi les quelques rotations en hélicoptère, qui permettront d’acheminer des personnes porteuses de handicap à Marla ou à l’Ilet à Malheur, ainsi que leurs accompagnants.

Le Grand Raid reste une étape sportive incontournable pour les joëlettes, mais aussi "indispensable pour l’image de l’association, en matière de représentation, de visibilité et de notoriété (...)" pointe Patrick Lefèvre. D’un autre côté, plus humain cette fois, l’investissement personnel des porteurs, qui désirent parfois réaliser la Diagonale, la Mascareignes ou le trail de Bourbon de manière individuelle, s’investissent pour une cause. Une action toujours très bien accueillie par le public. D’ailleurs, "c’est pareil pour les personnes portées : ces personnes n’auront jamais l’occasion de passer devant des spectateurs aussi nombreux et enthousiastes" tels qu’ils sont à Saint-Pierre le soir du grand départ des Fous.

- Une association tournée vers la zone océan Indien -

A défaut de réaliser des voyages en métropole, très onéreux pour la structure, l’association Réunion - Aventures - Joëlettes a signé une convention avec l’île de Rodrigues. La structure a d’ailleurs laissé une joëlette à la disposition des Rodriguais porteurs de handicap, pour qu’ils puissent en profiter. "Rodrigues est un petit caillou et les personnes à mobilité réduite ne connaissent pas du tout l’intérieur de leur île. Ça leur permet de voir des choses de l’intérieur qu’ils n’ont pas l’habitude de voir. Lorsque nous avons des nouvelles d’eux, nous voyons des enfants sur la joëlette avec un sourire "banane"... Nous sommes très fiers de ça." conclue Patrick Lefèvre.

Une fois que le périple Grand Raid sera accompli par les membres de RAJ, ces derniers perdront le départ pour l’île voisine du 3 au 8 novembre. A La Réunion ou ailleurs, "le message que l’on fait passer est qu’il ne faut pas rester "danm fénoir", et qu’il faut oser sortir. Une personne porteuse de handicap n’est pas forcément quelqu’un qui ne pourra jamais voir les plus hauts sommets de son l’île". Bien au contraire.

jm/

mots clés de l'article : Grand raid

à voir également en vidéo

météo

LUN 11 DÉC

saint Damase

24° 30°

saint-denis

les prévisions de la semaine

Résultats foot fournis par www.FootenDirect.com

Résultats en direct fournis par FootenDirect.com