Dimitri Payet jouera avec les Bleus en juin

AFP/Archives - FRANCK FIFE

Didier Deschamps a dévoilé ce jeudi 18 mai 2017 l’équipe de France choisie pour les matchs du mois de juin. Dimitri Payet fera partie des Bleus pour deux rencontres amicales et une qualification pour le Mondial 2018. Ils joueront contre le Paraguay, l’Angleterre et la Suède. L’attaquant Alexandre Lacazette, le milieu Moussa Sissoko et le défenseur Kurt Zouma ont également été rappelés en équipe de France pour les trois matches de juin, a annoncé jeudi le sélectionneur Didier Deschamps, qui a en revanche toujours écarté Karim Benzema.

Le sélectionneur des Bleus a annoncé la liste des joueurs sélectionnés pour affronter le Paraguay et l’Angleterre en amical ainsi que la Suède en qualifications pour la Coupe du monde 2018. Le Réunionnais Dimitri Payet fait partie de cette sélection.

 


La liste pour France-Paraguay (02 juin), Suède-France (09 juin) et France-Angleterre (13 juin) #FiersdetreBleus ⚽ pic.twitter.com/4aq1lukxec
— Equipe de France (@equipedefrance) 18 mai 2017


 

"Pitoyable" : c’est par ce mot que Deschamps a même repris de volée Benzema pour avoir +liké+ (approuvé par une notification) un message sur les réseaux sociaux du rappeur Booba. Ce dernier, fan de KB9, avait remplacé les visages des trois défenseurs de l’Atletico mystifiés par "Benz" en Ligue des champions par ceux du sélectionneur, d’Olivier Giroud (concurrent de "Benzegol" en Bleu) et Manuel Valls (opposé au retour de Benzema en sélection quand il était premier ministre).


Pour le reste, Deschamps a convoqué un groupe élargi de 26 éléments, qui enregistre en outre les retours du polyvalent milieu Moussa Sissoko et du défenseur Kurt Zouma. La mission principale sera de s’imposer à Stockholm contre la Suède le 9 juin afin de conforter le fauteuil de leader des Bleus face à leur dauphin dans leur groupe de qualifications au Mondial-2018. Un rendez-vous crucial encadré par deux amicaux (2 et 13 juin contre le Paraguay à Rennes et l’Angleterre au Stade de France).


- Mbappé revient, évidemment -


La jeunesse dorée de Monaco, récompensée du titre de champion de France mercredi, avait massivement investi Clairefontaine en mars. La période était propice à l’afflux de ce sang frais, avec sur la route de la Russie un simple match chez le modeste Luxembourg (victoire française 3-1), outre un amical perdu 2-0 face à l’Espagne.
Et les jeunes Monégasques sont toujours là, les pépites offensives Kylian Mbappé et Thomas Lemar comme les latéraux Djibril Sidibé et Benjamin Mendy. Le milieu Tiémoué Bakayoko pâtit en revanche des retours de Paul Pogba et de Sissoko.
Après ce lifting, l’heure était à la stabilité du groupe. Mais avec quelques ajustements, le plus notable portant sur Lacazette qui reprend le train bleu quitté en octobre 2015 (10 sélections, 1 but).
Le Lyonnais de 25 ans n’a jamais vraiment brillé en sélection, et a longtemps été barré à son poste d’avant-centre par les Benzema, Olivier Giroud, André-Pierre Gignac et Kevin Gameiro. Et alors qu’il figurait dans la première liste post-Euro pour les matches de septembre dernier, il avait dû déclarer forfait sur blessure...
Mais "Alex", auteur de 26 buts en 29 matches de L1, est récompensé de sa régularité, lui qui connaît sa quatrième saison d’affilée à 15 buts ou plus.
Aux côtés d’Olivier Giroud, N.1 dans la hiérarchie, Lacazette remplace numériquement Kevin Gameiro, complice en club du leader d’attaque des Bleus Antoine Griezmann mais aux dernières prestations ternes en Bleu.
Et sinon, donc, toujours pas de Benzema, malgré sa belle saison au Real Madrid, notamment en Ligue des champions où il a égalé la légende Thierry Henry comme meilleur buteur français dans l’épreuve (51 réalisations), et dont il jouera une troisième finale en quatre ans le 3 juin contre la Juventus.


- Retour de Varane -


Le joueur de 29 ans mis en examen dans l’affaire du chantage à la sex-tape, qui ne reçoit même pas de pré-convocation, avait de nouveau sommé le sélectionneur dans L’Equipe mercredi de lui fournir des "explications" sur sa mise à l’écart.
Deschamps, avant de lâcher son "pitoyable", avait d’abord indirectement répondu à son ex-attaquant en faisant valoir jeudi "l’équilibre" et "l’harmonie" de son groupe. Et le sélectionneur d’assumer des choix pris en fonction du "bien de l’équipe de France", qui ne lui sont dictés par personne.
Si le groupe est globalement stable par rapport à celui de mars, quelques aménagements apparaissent en défense.
Dans l’axe, le vice-capitaine des Bleus Raphaël Varane, qui était forfait en mars, fait sans surprise son retour aux côtés des habituels Laurent Koscielny, Samuel Umtiti et Presnel Kimpembe, et du revenant Zouma, et au détriment d’Adil Rami.
Sur les côtés, le forfait de Layvin Kurzawa (opéré d’une pubalgie) fait les affaires de Lucas Digne derrière Benjamin Mendy à gauche. A droite, Djibril Sidibé sera secondé par Christophe Jallet plutôt qu’un autre trentenaire comme Bacary Sagna.

www.ipreunion.com avec AFP

mots clés de l'article : football , Bleus , équipe de France , foot , La Réunion , matchs , dimitri payet , Actus Reunion , Mondial 2018

à voir également en vidéo

programme tv

toutes les chaines

météo

JEU 19 OCT

saint Charles

22° 28°

saint-denis

les prévisions de la semaine

Résultats foot fournis par www.FootenDirect.com

Résultats en direct fournis par FootenDirect.com