magazine
0

Gayar Cité !

Vous savez, on dit des plus si nouveaux nés qu’on ne les voit pas grandir : le complexe artistique dionysien, qui avait pourtant commencé en mastodonte, ne cesse de croître.

Ce premier anniversaire, par son ampleur et sa diversité, vise à confirmer l’exceptionnelle montée en puissance de ce nouveau lieu de vie.

Il nous donnera aussi l’occasion, entre autre, de (re)découvrir les créations abouties des multiples talents passés en résidence. Et il faut dire que les murs de la Cité entourent une sacrée concentration de talents !

Se succéderont pendant 4 jours des animations, happening, visites, projections, spectacles de danse, de cirque, de théâtre... et, évidemment, des soirées et concerts. Des propositions pour la plupart gratuites. Voici une petite sélection de ceux qui nous font de l’œil dans ce grand chambardement.


MUSIQUE TIAS
17 fév. 22h | Palaxa | Gratuit

Après une virée métropolitaine à chanter avec un Alsacien, un Basque, une Bretonne, une Corse et une Occitane sous le pilotage de Voix du Sud — une notion très large du sud, vous en conviendrez — Mathias aka Tias prépare son deuxième album Tiens bon, plus désireux que jamais d’exporter le goût du métissage par les quatre horizons. Et pour se faire, il renoue avec ses vieilles amours de compositions francophones et s’acoquine avec Mike Ibrahim, titulaire du prix de la « chanson de l’année » pour le titre Tombé sous le charme interprété par Christophe Maé. Le résultat sera maloya, reggae, pop rock et chanson française, bref un joyeux melanzé qui vise à s’exporter.



CINÉ-CONCERT DUVIDHA
17 fév. 20h | Le Fanal | 6-12€

Labelle, le petit prince de l’électro péi, vient tout juste de signer avec InFiné, l’un des plus prestigieux labels électro qui se pointera à la Cité des Arts pour #LeClub du 25 février. S’il ne rejoindra pas Rone et les autres bidouilleurs de bips bips poétiques pour cette fois, il revient avec Prakash Sontakke présenter Duvidha, leur ciné-concert aussi rajhastani que poétique où se mêlent histoire d’amour et fantastique.



DANSE CINETIC SOUNDTRACK
18 fév. 17h, 20h & 21h30 | La Boîte Noire | Gratuit - Sur réservation

Quand il ne fait pas remuer les derrières sur les sons sulfureux d’Afrique2000, Kwalud se met sous la houlette d’Edith Chateau pour habiller la Compagnie 3.0 de sonorités techno-organiques. Avec Cinetic Soundtrack, ils intègrent le VJ Blindoff dans leurs recherches et poussent le dialogue entre mouvements, lumières et sons dans une interactivité véritable. Grâce à des capteurs, l’humain n’est plus contraint de suivre sons et images préenregistrés et peut aborder la relation harmonieuse homme/machine que les auteurs de SF dépeignent généralement avec un profond pessimisme. Avant leur soulèvement, apprécions cette mise en bouche d’une créa qui prendra intégralement corps (et boulons) à l’hiver 2017.