actu Réunion Dernière mise à jour : Aujourd’hui à 00h41
vous êtes ici : accueil » news » réunion
réunion Source : La Réunion (IPR) - Publié le 10/01/2011 à 09h20

Groupe BourbonJacques de Chateauvieux abandonne la direction générale

Jacques de Chateauvieux a abandonné son poste de directeur général du groupe Bourbon, société spécialisée dans les services maritimes. Réuni le 6 décembre 2010, le conseil d’administration de la société a décidé de dissocier les fonctions de président du conseil d’administration et de directeur général depuis le 1er janvier 2011. Jacques de Chateauvieux, jusque là PDG du groupe, demeure le président du conseil d’administration. Christian Lefèvre, directeur général délégué - Opérations, a été nommé directeur général du groupe. Par ailleurs, Gaël Bodenes a été nommé directeur général délégué - Opérations, et Laurent Renard, directeur général délégué - Finances &amp ; Administration.

« La stratégie de Bourbon, totalement focalisée sur l’activité de services maritimes à l’offshore pétrolier, a été clairement annoncée en juin 2010 et, depuis cette date, les cessions d’actifs nécessaires au financement du plan ont été réalisées », déclare Jacques de Chateauvieux. « Le comité exécutif de Bourbon, sous la conduite de Christian Lefèvre est ainsi totalement dédié à la mise en oeuvre du plan Bourbon 2015 Leadership Strategy », ajoute t-il.

Dans le cadre due ce nouveau plan, la compagnie investira 2 milliards de dollars pour « offrir aux clients pétroliers les plus exigeants une large flotte de 600 navires offshore innovants et à forte productivité et garantir partout dans le monde le plus haut standard de qualité de service en toute sécurité », indique la société dans un communiqué.

www.ipreunion.com
les réactions à cet article
le 11 janvier 2011 à 09:39, par marron
réagir

CEGEdevra abandonnerson complexe de colonisé.Qu’il sache qu’en France(métropole)la pratique des commissions occultes existent également,toute les municipalités et autres collectivités se livrent à cette pratique.La métropole en matière de voyoucratie n’a pas de leçons à donner à la Réunion.Les Réunionnais sont des enfants de coeur à coté de la cupidité coloniale qui caractérisent certains affairistes métro.

le 10 janvier 2011 à 22:52, par
réagir

Nou na le choix : Rale lo ker sans bouger ou bien trousse nout manche et fait marche nout système D. Pou kosa Bondié la donne tout le moun neurones ?

le 10 janvier 2011 à 18:59, par cege
réagir

reponse à autochtone : posez vous cette sinple question " pourquoi les reunionnais qui ont de l’argent ( par exemple m de chateauvieux ) ont ils ou vont larguer toutes leurs affaires à la reunion pour aller investir en métropôle et en europe ???. rappelez vous les mésaventures de m de chateauvieux avec la justice.il avait à l’époque dit avec franchise au juge d’instruction que pour monter des affaires à la reunion il fallait cracher au bassinet ( payer des pôts de vins aux hommes politiques et diverses organisations qui régissent le commerce ) et il avait accepté par avance les sanctions pénales:il avait fait preuved’une extraordinaire franchise.il avait décidé semble t il de ficher le camp de l’île.tous ses biens et toutes ses entreprises ont été vendus à des groupes exterieurs.seule cbo chargée de commercialiser ses derniers terrains subsiste.cbo s’est lancé depuis peu d’année dans la construction de maisons et d’immeubles. pour encore combien de temps ???.

le 10 janvier 2011 à 18:48, par Louisien
réagir

Heureusement qu’il y a des hommes comme Jacques de Châteauvieux ! Espérons seulement qu’avec moins de responsabilité, il aura plus de temps à consacrer à la Réunion... et pourquoi pas dans l’immobilier ? Quant à la canne, il a compris avant tout le monde que c’était fini. Elle est en sursis jusqu’en 2014, rappelons-le, et personne ne se soucie guère de chercher une alternative...

le 10 janvier 2011 à 16:33, par Autochtone
réagir

Nous vivons le temps des Prédateurs. Il semble que la Réunion soit bradée à des Groupes Financiers exogènes. L’Industrie de la canne à sucre est passée sous la direction étrangère et sous le giron des betteraviers. Nos compatriotes retraités hexagonaux achètent les logements pour fuir le climat hexagonal, ( on peut les comprendre). Les jeunes d’içi deviennent des locataires de sociétés immobilières extérieures qui investissent dans la construction d’immeubles et rendent les niveaux de prix inaccessibles. Kosa va reste à nous ?

réagissez à cet article

ceci nous permet de contrer l'envoi automatisé de messages indésirables

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaitra qu'après avoir été validée par un administrateur.

à lire aussi - actualité à la Réunion
plus d’articles