#réunion Rencontre intergénérationnelle à l'EHPA de Sainte Marie.

Petite rencontre intergénérationnelle à l’EHPA de Sainte Marie.

Des élèves de 1ière SAPAT (Service à la Personne et au Territoire) du lycée Cluny de Sainte Suzanne sous la responsabilité de Mr Vinguétama et Mr Ganofsky ont visité un EHPA ce mardi après midi et ce dans le cadre de la découverte et du fonctionnement d’un établissement accueillant du public.
Un EHPA (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées), contrairement à un EHPAD est rappelons le, un établissement recevant des personnes vieillissantes et qui ont un bon degré d’autonomie. L’EHPA de Sainte Marie accueille ainsi 24 personnes de 67 à …108 ans. (4 h et 20 f) qui ne sont pas dépendantes et par définition ne nécessitent aucun soin médical. Ces résidents louent en quelque sorte un espace de vie pour ne pas dire un studio ou une chambre dans lequel ils conservent leur indépendance de vie. Ces « appartements » ne sont pas médicalisés. Ces mêmes résidents bénéficient des services ou des aides collectifs allant de la restauration en passant par la blanchisserie, l’infirmerie ou encore un accompagnement. En effet, beaucoup de personnes d’un certain âge qui sont autonomes et qui fuient la solitude, préfèrent se retrouver dans ce type de structure qui s’apparente un peu comme chez elles. Tout le nécessaire de vie est à leur disposition, en plus des encadrements collectifs ou rarement individuels. Ces personnes vieillissantes sont de ce fait accompagnées mais nullement aidées. Elles s’occupent à faire des activités cérébrales, ludiques ou autres et ce afin de maintenir la santé morale et physique et ça a l’air de bien marcher. Cette classe de 1ière dans le cadre de la découverte de la structure a pu côtoyer le staff administratif, le personnel encadrant et soignant mais aussi quelques résidents. Après avoir fait le tour des questions et des réponses, la classe a eu comme privilège de discuter avec la doyenne de l’établissement qui est dans sa 108 ième année. Cette dame encore solide avec un esprit vif et curieux, a raconté son époque et surtout son activité d’enseignante. Elle nous a même dit qu’elle a toujours eu un faible pour Victor Hugo ou encore Leconte Delisle.
Elle a insisté sur le fait que les élèves devaient apprendre et de réussir dans leur vie comme elle, tout en remerciant le « bondieu » . Comme remerciement un « petit fleur fanée » a été entonnée et cet échange intergénérationnel (imprévu) a ravivé la centenaire, la classe et aussi le personnel qui a demandé à ce qu’on revienne un peu plus souvent. Une bonne leçon d’humilité et de morale pour nos jeunes qui sont rentrés au lycée .
Article réalisé par D. GANOFSKY.

mots clés de l'article : découverte, rencontre, structure, intergénérationnelle

signaler un abus