< Retour

Bernard Lavilliers

5 minutes au paradis, son dernier-né, marque un tournant dans le parcours du poète stéphanois. S’il ne chante plus vraiment les « causes perdues sur des musiques tropicales », si la colère semble faire place au désenchantement, Lavilliers reste un chroniqueur du réel hors pair, qu’il évoque la détresse des migrants, l’horreur de la guerre d’Algérie ou les injustices sociales. Avec le concours de Benjamin Biolay, Florent Marchet ou du fidèle Romain Humeau (Eiffel), les participations de Feu Chatterton ! et Jeanne Cherhal, il a su s’entourer d’une nouvelle génération talentueuse et signe là l’une de ses plus belles œuvres.

On vous a sélectionné le meilleur :

Le 11/03 à 21h15 au festival des Francofolies