Philippe Lanners

Philippe Lanners

Né le 20 mai 1965
à Moresnet-Chapelle

Il entre au cinéma par la télévision. En effet, c’est son travail d’accessoiriste et décorateur pour le petit écran qui le font repérer par des professionnels qui lui donnent sa chance dans le film Toto le héros (1990). Mais c’est surtout comme comédien des sketches des Snuls, une émission humoristique, qu’il se fait connaître du grand public. Il devient alors acteur et décroche divers seconds rôles, notamment dans Les convoyeurs attendent (1999), Quand la mer monte de et avec Yolande Moreau, ou encore Un long dimanche de fiançailles, tous deux en 2004. Bouli Lanners s’essaye par ailleurs à la réalisation et débute avec deux courts-métrages très remarqués en festivals : Travellinckx (1999) et Muno (2001). Il passe au format long en 2004 avec Ultranova, présenté à la Berlinale. Face caméra, il continue d’enchaîner les seconds rôles acclamés : dans Enfermés dehors d’Albert Dupontel, J’ai toujours rêvé d’être un gangster ou Astérix aux Jeux Olympiques. En 2008, il signe en outre son deuxième long-métrage, Eldorado, dans le quel il tourne également et qui lui vaut une nomination au César du meilleur film étranger, puis partage l’affiche de la comédie Louise-Michel avec sa compatriote et amie Yolande Moreau. Il retrouve d’ailleurs très vite Bruno Kervern et Gustave Delépine pour Mammuth, mais aussi Albert Dupontel pour Le Vilain. S’essayant à différents registres, il joue dans des comédies populaires telles que Rien à déclarer (2011), où il donne la réplique à Benoît Poelvoorde, mais aussi dans des films plus graves à l’instar Des vents contraire (2011) où il joue le rôle de Monsieur Bréhel. Son troisième long-métrage, Les Géants, sorti en 2011, est sans doute celui qui porte le plus la "marque" Bouli Lanners. Le film lui vaut d’ailleurs deux pris à la Quinzaine des réalisateurs. On l’a vu ensuite en tête d’affiche de Lulu femme nue avec Karin Viard, ou du thriller 11.6 avec François Cluzet, mais aussi dans un second rôle du De Rouille et d’os de Jacques Audiard. Il revient début 2016 avec son quatrième long-métrage, Les Premiers, les derniers, où il campe avec Albert Dupontel un duo de chasseurs de prime intrépide. En parallèle, Bouli Lanners est professeur de cinéma à l’Institut National Supérieur des Arts du Spectacle (INSAS) à Bruxelles. Il vit à Liège avec son épouse Elise Ancion. Filmographie : Réalisateur Longs métrages 2004 : Ultranova 2008 : Eldorado 2011 : Les Géants3 2015 : Les Premiers, les Derniers Courts-métrages 1995 : Les Soeurs Vanhoof 1996 : Non Wallonie ta culture n’est pas morte 1999 : Travellinckx 2001 : Le Festival de Kanne de Belgique 2001 : Welcome in new Belgique 2001 : Muno Acteur Longs métrages 1990 : Toto le héros de Jaco Van Dormael 1997 : Arlette de Claude Zidi 1999 : Les convoyeurs attendent de Benoît Mariage 1999 : Nello et le chien des Flandres de Kevin Brodie 2000 : Lumumba de Raoul Peck 2000 : Petites misères de Philippe Boon et Laurent Brandenbourger 2000 : Faites comme si je n’étais pas là d’Olivier Jahan 2001 : Pauline et Paulette de Lieven Debrauwer 2003 : Des plumes dans la tête de Thomas de Thier 2003 : En territoire indien de Lionel Epp 2003 : L’Autre de Benoît Mariage 2004 : Madame Edouard de Nadine Monfils 2004 : Atomik Circus de Didier Poiraud et Thierry Poiraud 2004 : Un long dimanche de fiançailles de Jean-Pierre Jeunet 2004 : Aaltra de Gustave Kervern et Benoît Delépine 2004 : Quand la mer monte... de Yolande Moreau et Gilles Porte 2005 : Cinéastes à tout prix de Frédéric Sojcher 2005 : Bunker Paradise de Stefan Liberski 2006 : Enfermés dehors de Albert Dupontel 2006 : Avida de Gustave Kervern et Benoît Delépine 2006 : Où est la main de l’homme sans tête de Guillaume et Stéphane Malandrin 2007 : Cowboy de Benoît Mariage 2007 : Astérix aux Jeux Olympiques de Frédéric Forestier et Thomas Langmann 2008 : J’ai toujours rêvé d’être un gangster de Samuel Benchetrit 2008 : Eldorado de lui-même 2008 : Louise-Michel de Gustave de Kervern et Benoît Delépine 2009 : Panique au village de Stéphane Aubier et Vincent Patar 2009 : Rien de personnel de Mathias Gokalp 2009 : Le Vilain d’Albert Dupontel 2010 : Chicas de Yasmina Reza 2010 : Blanc comme neige de Christophe Blanc 2010 : Mammuth de Gustave Kervern et Benoît Delépine 2010 : Kill Me Please de Olias Barco 2010 : Sans queue ni tête de Jeanne Labrune 2011 : Rien à déclarer de Dany Boon 2011 : Des vents contraires de Jalil Lespert 2012 : De rouille et d’os de Jacques Audiard 2012 : Le Grand soir de Gustave Kervern et Benoît Delépine 2012 : Astérix et Obélix : Au service de sa Majesté de Laurent Tirard 2013 : 11.6 de Philippe Godeau 2013 : La Grande Boucle de Laurent Tuel 2013 : La Confrérie des larmes de Jean-Baptiste Andrea 2013 : Neuf mois ferme d’Albert Dupontel 2013 : Lulu femme nue de Sólveig Anspach 2014 : Les vacances du Petit Nicolas de Laurent Tirard 2014 : Tous les chats sont gris de Savina Dellicour 2015 : Je suis mort mais j’ai des amis de Guillaume et Stéphane Malandrin 2015 : Les Premiers, les Derniers de Bouli Lanners 2016 : Grave de Julia Ducournau Courts-métrages 1991 : Pic Pic André (et leurs amis) de Stéphane Aubier et Vincent Patar 1994 : Quelque chose de Jean-Paul De Zaeytijd 1994 : Urinoir dogs de Willem Wallyn 1995 : Au bord de l’autoroute d’Olivier Jahan 1995 : Eau douce de Marie Vermillard 1995 : La Vie intérieure d’Eddy Luyckx 1996 : La Boucherie Voelkaertz de Jo Piron 1997 : Huit clos à Zaventem de Billy Bellanou 1997 : Le Signaleur de Benoît Mariage 1997 : Autre chose de Jean-Paul de Zaeytijd 1997 : La Conquête du Pôle Sud de Patric Jean et Manfred Karge 1997 : La Dinde de Sam Garbarski 2000 : Le Centre du monde de Vivian Goffette 2001 : Joséphine de Joël Vanhoebrouck 2015 : La Part de l’ombre d’Olivier Smolders Télévision 1995 : La Veuve de l’architecte de Philippe Monnier (téléfilm) 1996 : L’huile sur le feu de Jean-Daniel Verhaeghe (téléfilm) 1997 : Les Steenfort, maîtres de l’orge de Jean-Daniel Verhaeghe (téléfilm) 1997 : Le Pantalon d’Yves Boisset (téléfilm) 1998 : Tatort (série TV, 1 épisode) 1998 : Maigret (série TV, 1 épisode) 1998 : Il n’y a pas d’amour sans histoires de Jérôme Foulon (téléfilm) 2000 : Leopold de Joël Séria (téléfilm) 2004 : Twin Fliks de Stefan Liberski (téléfilm) Récompenses : 2006 : Prix d’interprétation masculine du Festival International du Film d’aventures de Valenciennes pour le court-métrage Saddam Hussein is alive 2008 : Prix "Regard jeune" et Europa Cinema de la Quinzaine des Réalisateurs pour Eldorado 2009 : Prix du jury - Meilleur second rôle masculin du Festival Jean Carmet des Seconds Rôles pour Rien de personnel 2011 : Prix de la jeunesse du Festival du Film de Châtenay-Malabry pour Les Géants Prix SACD et Art Cinema Award de la Quinzaine des Réalisateurs pour Les Géants 2012 : Magritte de la meilleure réalisation et du meilleur film pour Les Géants 2013 : Magritte du meilleur acteur dans un second rôle pour De Rouille et d’os