Secrets de tournage : Assassin’s Creed 24 décembre 2016

Longtemps attendue par les fans de la franchise vidéoludique, l’adaptation au cinéma d’"Asassin’s Creed" est enfin dans les salles obscures depuis mercredi dernier. Pour l’occasion, nous vous en dévoilons trois secrets de tournage.

# Après s’être partagés l’affiche d’"Une vie entre deux océans", Michael Fassbender et sa compagne à la ville Alicia Vikander devaient se donner une nouvelle fois la réplique à l’occasion d’"Assassin’s Creed". Mais finalement, la Suédoise a préféré abandonner le projet au profit de "Jason Bourne". C’est la Française Ariane Labed, déjà vue dans trois films cette année dont "Voir du Pays", qui a repris son rôle. Et si Fassbender n’a donc pas retrouvé Vikander, il a en revanche de nouveau côtoyé Marion Cotillard après "Macbeth", Michael K. Williams après "12 Years a Slave" et Denis Ménochet après "Inglourious Basterds". Quant à Brendan Gleeson, il jouera une nouvelle fois son père en mars prochain dans "À ceux qui nous ont offensés".

# Pour mettre en images le saut de la foi, moment clé dans les jeux-vidéos, Justin Kurzel a fait appel au cascadeur et gymnaste Damien Walters. Filmée sans trucage numérique, la scène voit le sportif réaliser une chute libre de 38 mètres depuis une grue, soit l’un des plus hauts sauts entrepris par un cascadeur depuis près de 35 ans. "Le matelas au sol ne faisait que 10 mètres sur 10 si bien que d’en haut, il n’était pas plus grand qu’une feuille de format A4... C’est quand on retrouve la terre ferme, indemne, qu’on réalise vraiment la portée de ce qu’on vient d’accomplir", se souvient Walters.

[EMBED url="http://video-streaming.orange.fr/autres/assassin-s-creed-featurette-le-saut-de-la-foi-officielle-vost-hd-CNT000000syWdK.html"]

# S’il n’a pas sauté de 38 mètres de haut pour le film, Michael Fassbender a tout de même suivi un entraînement physique intense pour se glisser dans la peau de l’Assassin Aguilar et réaliser une grande partie de ses cascades. Il a notamment fait de la musculation, s’est initié au Parkour et a appris de nombreuses techniques de combat. "Par moments, les combats sont très beaux et stylisés, et à d’autres, ils sont plus viscéraux, violents et désordonnés, et donc plus impulsifs et improvisés", explique le comédien.

autres actualités