Pourquoi les téléfilms de Noël cartonnent-ils autant ? 25 décembre 2017

Comme chaque année, les téléfilms de Noël ont envahi le petit écran. Pourquoi ont-ils autant de succès ? Après enquête, le magazine Télé Star propose quelques éléments de réponse.

Les téléfilms de Noël inondent les grilles des programmes. Si le genre s’est imposé dans les années 1990, il continue à séduire. Preuve en est, lundi 18 décembre 2017, la première partie du téléfilm "Coup de foudre à Noël" (TF1) avec Julie de Bona et Tomer Sisley a rassemblé plus de 6 millions de téléspectateurs. Interrogée par le magazine Télé Star, Christine Bouillet, directrice de la programmation du groupe M6 explique que l’objectif est de coller "à une réalité qui s’inscrit bien au-delà de la télévision". "Prenez les jouets dans les vitrines ou les décorations dans les villes, tout arrive de plus en plus tôt", renchérit-elle.

Une tradition qui séduit en masse les téléspectateurs

Raison pour laquelle la chaîne et ses concurrents, TF1 en tête, n’ont pas hésité à [LINK url="https://cineday.orange.fr/actu-cine/ces-films-de-noel-qui-cartonnent-a-la-tele-mais-pas-au-cinema-CNT000000zRlDW.html"]diffuser des téléfilms de Noël dès le 6 novembre dernier et ce à toute heure de la journée. Il faut dire que le stock le permet et que les audiences sont importantes, comme si les chaînes diffusaient [LINK url="https://cineday.orange.fr/actu-cine/quiz-a-qui-doit-on-cette-replique-du-pere-noel-est-une-ordure-CNT000000UeYac.html"]un film de l’acabit du "Père Noël est une ordure". "Pas plus coûteux à l’achat, ces téléfilms permettent à TF1 de passer d’une moyenne de 1,5 million à 1,8 million de téléspectateurs (...). Quant à M6, sa moyenne, en audience consolidée, est de 700 000 téléspectateurs, avec des scores à plus d’un million", explique Télé Star.

[EMBED url="http://video-streaming.orange.fr/actu-politique/la-boite-a-questions-de-tomer-sisley-julie-de-bona-18-12-2017-VID0000002vu2s.html"]

Le fait est que les téléfilms de Noël sont entrés dans la tradition et ont, à l’image des comédies romantiques, un capital séduction imparable. "Nul doute que leur côté régressif joue en leur faveur. On aime à les consommer sous un plaid, avec un bol de chocolat chaud. Ils génèrent des moments de douceur à partager", estime Christine Bouillet. C’est sans compter les castings de plus en plus léchés : Arielle Kebbel (Lexi dans "The Vampire Diaries"), Tori Spelling ("Beverly Hills") et même Mariah Carey sont par exemple de la partie.

autres actualités