Polémique autour de la robe de la ministre israélienne de la culture 19 mai 2017

Que serait le Festival de Cannes sans ses polémiques ? Ce n’est pas encore cette année que nous le découvrirons puisque une robe a déchaîné les passions sur les réseaux sociaux : celle que portait la ministre de la culture israélienne lors de sa montée des marches, et qui représentait Jérusalem.

De la politique sur la Croisette ! C’est lors de l’ouverture du 70e Festival de Cannes que Miri Regev, ministre très à droite du gouvernement de Benjamin Netanyahu, a défilé sur le tapis rouge dans une longue robe ivoire qui voulait manifestement faire passer un message. En effet, le bas du vêtement représentait la Vielle ville de Jérusalem, notamment reconnaissable grâce à la coupole dorée du Dôme du rocher.

[EMBED url="http://video-streaming.orange.fr/cinema/discours-d-ouverture-de-monica-bellucci-pour-les-70-ans-du-festival-de-cannes-VID0000002mGzE.html"]

Une robe pas au goût des internautes

Jérusalem est en ce moment au centre des débats de la droite israélienne qui dénonce les récentes remises en cause de la souveraineté du pays sur la ville. Pour rappel, Israël s’était emparé en 1967 de sa partie palestinienne (Jérusalem-Est), avant de l’annexer en 1980. Une annexion que la communauté internationale ne reconnait pas puisqu’elle considère Jérusalem-Est comme un territoire occupé. Au Guardian, la ministre a déclaré porter cette robe étonnante pour célébrer "les cinquante ans de la libération et de la réunification de Jérusalem".

[EMBED url="https://twitter.com/moifemmesparis/status/865283157326786560"]

Et si certains twittos ont approuvé le design, un internaute saluant cette "robe manifeste", beaucoup ne l’ont pas apprécié. De nombreux détournements sont ainsi apparus sur la Toile, remplaçant le panorama par un bombardement de la bande de Gaza ou par le mur en béton érigé par Israël.

autres actualités