Natalie Portman payée trois fois moins qu’Ashton Kutcher pour Sex Friends 12 janvier 2017

À l’instar de la plupart des entreprises, les inégalités salariales entre hommes et femmes sont légion à Hollywood, comme en témoignent désormais de plus en plus d’actrices. Aujourd’hui, c’est au tour de Natalie Portman de revenir sur la différence de traitement qu’elle a subie pour la comédie "Sex Friends".

Jennifer Lawrence, Amy Adams, Hilary Swank, Patricia Arquette... On ne compte plus le nombre de stars victimes de sexisme pur et simple de la part des studios hollywoodiens. Actuellement en pleine promotion de "Jackie", pour lequel elle devrait en toute logique décrocher une nomination à l’Oscar, Natalie Portman s’est confiée dans les colonnes de Marie Claire UK sur son expérience du sujet. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ses révélations ont de quoi surprendre même un public averti sur la question !

"C’est difficile de se plaindre"

Juste avant de recevoir son Oscar pour "Black Swan" en 2011, Natalie Portman s’est essayée à un registre plus léger en tournant la comédie romantique "Sex Friends" avec Ashton Kutcher. Un film pour lequel elle a touché un salaire trois fois inférieur à celui de son partenaire de jeu, comme elle l’explique : "Ashton Kutcher a été payé trois fois plus que moi pour le film ’Sex Friends’. Je le savais, et j’ai quand même accepté le film car il y a ces ’phrases’ à Hollywood qui disent : ’Sa notoriété est trois fois plus grande que la tienne, donc il doit être payé trois fois plus’. Je n’ai pas été aussi énervée que j’aurais dû l’être. Je veux dire, nous sommes déjà beaucoup payés, donc c’est difficile de se plaindre, mais la disparité est dingue."

Un coup de pied dans la fourmilière

Si la comédienne n’a donc pas osé faire de vague à l’époque, elles sont aujourd’hui de plus en plus nombreuses à tenter de faire évoluer les choses. En tête de liste, Jennifer Lawrence s’était notamment longuement exprimée à travers une lettre ouverte intitulée "Pourquoi je gagne moins que mes collègues masculins ?" après avoir découvert l’hallucinante différence de salaire existant entre elle et ses homologues du sexe opposé pour "American Bluff".

[EMBED url="http://video-streaming.orange.fr/cinema/american-bluff-bande-annonce-vf-VID0000001nM7K.html"]

"Je ne voulais pas me battre pour des millions de dollars, dont, honnêtement, grâce à deux franchises, je n’ai pas besoin. (...) Je n’avais pas envie d’être considérée comme quelqu’un de ’difficile’ ou ’gâtée’. À ce moment-là, cela semblait être la meilleure idée. Jusqu’à ce que je découvre les salaires sur Internet et que je réalise que tous les hommes avec lesquels je travaillais ne s’inquiétaient aucunement d’être perçus comme ’difficiles’ ou ’gâtés’", écrivait-elle ainsi sans détour.

autres actualités