Le soutien de l’acteur Franck de Lapersonne au FN choque 19 avril 2017

Son nom ne vous dit peut-être rien, pourtant Franck de Lapersonne est un visage familier du cinéma français où il s’est très souvent illustré dans des seconds rôles. Aujourd’hui, c’est cependant plus pour son engagement auprès du Front National que pour sa carrière d’acteur qu’il fait parler de lui.

Alors qu’en début de mois, de nombreuses stars de cinéma ont appelé à faire barrage au FN lors de la prochaine élection présidentielle, un acteur nage à contre-courant : Franck de Lapersonne. Ce dernier, qui a pourtant participé à des films se jouant des clichés, tels que "Case départ" et "Le Crocodile du Botswanga", a en effet rejoint les rangs du parti de Marine Le Pen. Dans un entretien accordé à Libération, le comédien, qui a longtemps été de gauche, explique son choix ainsi : "Je fais partie des Français qui se sont fait avoir. Sinon, je n’aurais pas pris ces options."

Un choc pour tout le monde

Un revirement de situation qui surprend le public, mais aussi quelques-uns de ses anciens partenaires de jeu. Dans un portait des Inrocks consacré à l’acteur, on peut ainsi lire : "Le coming-out frontiste de Franck de Lapersonne a logiquement choqué une partie du cinéma français, qui s’est brusquement désolidarisé de lui."

[EMBED url="http://video-streaming.orange.fr/autres/qui-est-franck-de-lapersonne-VID0000002lymg.html"]

Stéphane Guillon, de son côté, avait adressé, en février dernier, un long message à son "ami" sur Facebook. "Franck est enfin une tête d’affiche, mais pas celle que tout le monde espérait. Tête de gondole au Front National ! (...) Pardon d’avoir douté de tes capacités Franck, pardon d’avoir tellement cru en toi, moi ton ami. Je pensais que tu étais quelqu’un, lourde erreur, tu n’es Personne, Franck", écrivait-il alors.

autres actualités