Le saviez-vous ? Spielberg a failli réaliser Harry Potter 8 janvier 2017

Et si le tout premier Harry Potter avait été réalisé par Steven Spielberg ? Le film aurait pu être bien différent de ce qu’il est devenu sous la houlette de Chris Columbus. C’est d’ailleurs ce qui a failli se passer avant que le papa d’"E.T." ne quitte le navire pour une raison bien précise.

En 2000, alors que la production d’"Harry Potter à l’école des sorciers" est lancée par le producteur David Heyman, le tout premier metteur en scène à se montrer intéressé par l’adaptation du best-seller de J.K. Rowling n’est autre que Steven Spielberg ! Mais ce sera finalement le réalisateur de "Maman, j’ai raté l’avion" qui sera engagé pour diriger la première aventure du petit sorcier.

La raison de ce retournement de situation ? Le réalisateur de "Jurassic Park" souhaitait que le héros du film soit incarné par Haley Joel Osment, dont la prestation dans "Sixième Sens" l’avait beaucoup marqué. Or, le jeune garçon était Américain, ce qui ne convenait pas à la créatrice d’Harry Potter qui avait exigé que tous les acteurs du long-métrage soient de nationalité britannique.

Un projet en chasse un autre

Spielberg ne voulant pas tourner avec un autre comédien qu’Osment dans la peau de celui qui a survécu, il décida de ne pas réaliser le long-métrage. À la place, il se concentra sur un projet que son ami Stanley Kubrick lui avait confié avant sa mort, "A.I. Intelligence artificielle", où il put offrir le premier rôle à... Haley Joel Osment !

[EMBED url="http://video-streaming.orange.fr/cinema/bande-annonce-harry-potter-a-l-ecole-des-sorciers-vf-VID0000001k7JB.html"]

Quant à Heyman, il continua à chercher le bon cinéaste pour donner vie à Harry Potter. Plusieurs noms prestigieux circulèrent après le départ de Steven Spielberg comme ceux de Jonathan Demme, Wolfgang Petersen, Sam Mendes, Ivan Reitman, M. Night Shyamalan ou encore Terry Gilliam. Ce dernier avait d’ailleurs les faveurs de Rowling mais Warner préféra recruter Chris Columbus qui avait connu de grands succès dans le domaine du film familial dans les années 90, tels que "Maman, j’ai raté l’avion" et "Madame Doubtfire".

autres actualités