Ces films de Noël qui cartonnent à la télé mais pas au cinéma 27 décembre 2016

Si les films de Noël pullulent à la télévision durant la période des fêtes, il faut savoir que ce genre de longs-métrages très spécifiques ne fait pas toujours recette au cinéma. En effet, une infographie de BFM TV nous apprend que seulement une dizaine de productions ont dépassé le million d’entrées dans les salles françaises depuis les années 50.

Multi-rediffusés chaque hiver, les longs-métrages ayant pour cadre les fêtes de fin d’année font les beaux jours du petit écran grâce à leurs taux d’audience souvent très élevés. Pourtant, ils n’ont pas tous été des succès lors de leurs sorties dans les salles obscures. L’exemple le plus flagrant est peut-être le film choral de Richard Curtis, "Love Actually". En 2003, il n’avait pas réussi à atteindre le million de spectateurs au cinéma alors qu’il réunit régulièrement plus de 4 millions de personnes devant leurs postes de télévision.

Un genre mal-aimé du cinéma

Aux États-Unis aussi, un classique absolu du genre n’avait pas eu les faveurs du public lors de sa sortie sur grand écran, "La Vie est belle" de Frank Capra. En 1946, les Américains avaient boudé le film qui avait de plus été lynché par la critique. Mais cet échec retentissant en salle n’a pas empêché l’oeuvre de devenir, au fil du temps, un des films de Noël les plus emblématiques du cinéma. Un peu moins culte, mais tout aussi liés à la période des fêtes, des longs-métrages comme "Le Grinch", "La Course au jouet", "Super Noël", "L’étrange Noël de M. Jack" ou encore "Piège de cristal", n’ont pas passé le cap symbolique du million d’entrées lors de leurs sorties dans l’Hexagone.

Des exceptions notables

Cependant, le genre a tout de même connu quelques succès en salle. "8 femmes" de François Ozon, par exemple, qui avait enregistré plus de 3,7 millions d’entrées en 2002. Un score presque égalé par "Gremlins" de Joe Dante, avec près de 3,6 millions de billets vendus en 1984. Deux films qui n’ont d’ailleurs en commun que la période de Noël.

[EMBED url="Gremlins-vf-2-VID0000001Rhr6.html" class='spip_url spip_out auto' rel='nofollow external'>http://video-streaming.orange.fr/cinema/bande-annonce-Gremlins-vf-2-VID0000001Rhr6.html"]

Notons également "Maman, j’ai raté l’avion" et sa suite qui ont cartonné en salle dans les années 90 en attirant plus de 2 millions de curieux à chaque fois. Des productions que l’on regarde avec toujours autant de plaisir lors de leurs passages obligatoires à la télé à la fin du mois de décembre. Tout comme le culte "Père Noël est une ordure" qui avait réuni près de 1,6 millions de Français au cinéma en 1982.

autres actualités