cancer du 22 juin au 22 juillet

horoscope du jeudi 27 juillet 2017 sainte Nathalie, saint Georges, Liliane

Claude Chabrol né(e) le 24 juin

C’est dans cette rédaction qu’il fait la connaissance, entre autres, de Jacques Rivette et de François Truffaut, avec qui il va lancer le mouvement cinématographique de la Nouvelle Vague. Claude Chabrol s’impose rapidement comme homme-orchestre, conduisant ses films de l’écriture à la production, en passant par la réalisation. Son premier long-métrage, Le Beau Serge (1959) met en scène Bernadette Lafont et Jean-Claude Brialy en quête de leurs racines familiales et est considéré à sa sortie comme le tout premier film de la Nouvelle Vague, une oeuvre-référence, sortie quelques mois avant Les 400 Coups de François Truffaut et A Bout de Souffle de Jean-Luc Godard, qui renouvelle radicalement le jeu d’acteur, impose une liberté de ton et une certaine légèreté du tournage. Le film obtient le prix Jean-Vigo et le Grand prix du Festival de Locarno, tandis que son deuxième long-métrage, la comédie dramatique Les Cousins (1959), où il retrouve Jean-Claude Brialy, remporte l’Ours d’or du Festival de Berlin. Le cinéaste réalise ensuite quelques films, puis vient le temps de sa collaboration avec le réalisateur et producteur André Génovès, porteuse d’oeuvres plus personnelles, véritables satires de la bourgeoisie et des faux-semblants : La Femme infidèle (1969), Que la bête meure (1969), Le Boucher (1970). En 1972, il réalise l’un de ses plus grands succès publics, Docteur Popaul, avec Jean-Paul Belmondo dans la peau d’un étudiant en médecine coureur de jupons qui se retrouve paraplégique après un accident de voiture. Il révèle ensuite Isabelle Huppert dans Violette Nozière (1978), portrait d’une femme controversée condamnée à mort. Elle sera sa muse le temps de quelques rôles : Une affaire de femmes (1988), La cérémonie (1994), Rien ne va plus (1997), Merci pour le chocolat (2000) ou encore Madame Bovary (1991). S’il donne de grands rôles à ses acteurs - Michel Serrault dans Les fantômes du chapelier (1982), Jean Poiret dans Poulet au Vinaigre (1985) ou Philippe Noiret dans Masques (1987) - ce seront pourtant les femmes qui inspireront son cinéma à l’instar de Marie Trintignant dans Betty (1992). En 2003, il réalise son cinquantième long-métrage, La Fleur du mal, avec Benoît Magimel et Nathalie Baye, renoue avec le polar provincial avec La demoiselle d’honneur (2004) et tourne son dernier film à Rome, Bellamy (2009), qui marque sa première et dernière collaboration avec Gérard Depardieu. Après plus de 80 films, il est couronné du Prix René Clair de l’Académie francaise en 2005 et le Grand prix des auteurs et compositeurs dramatiques en 2010. Le 12 septembre 2010, Claude Chabrol décède à son domicile du 3ème arrondissement de Paris à l’âge de 80 ans. Filmographie : Réalisateur 2009 : Le Petit Vieux des Batignolles (Série TV) 2009 : Le Fauteuil hanté (Série TV) 2008 : Bellamy 2008 : Le Petit Fût (Série TV) 2007 : La Fille coupée en deux 2007 : La parure (Série TV) 2006 : L’Ivresse du pouvoir 2004 : La Demoiselle d’honneur 2002 : La Fleur du mal 2001 : Les Redoutables (Téléfilm) 2000 : Merci pour le chocolat 1999 : Au coeur du mensonge 1997 : Rien ne va plus 1995 : La Cérémonie 1994 : L’Enfer 1993 : L’Œil de Vichy 1992 : Betty 1991 : Madame Bovary 1990 : Jours tranquilles à Clichy 1990 : Docteur M 1989 : Maux croisés (Téléfilm) 1989 : Une affaire de femmes 1988 : L’Escargot noir (Série TV) 1988 : Le Cri du hibou 1987 : Masques 1986 : Inspecteur Lavardin 1985 : Poulet au vinaigre 1984 : Le Sang des autres 1982 : Les Fantômes du chapelier 1982 : M. le maudit (Téléfilm) 1982 : La Danse de mort (Téléfilm) 1981 : Le Système du docteur Goudron et du professeur Plume (Téléfilm) 1981 : Les Affinités électives (Téléfilm) 1980 : Le Tramway fantôme (Série TV) 1980 : L’Échafaud magique (Série TV) 1980 : Le Cheval d’orgueil 1979 : La Boucle d’oreille (Série TV) 1979 : Monsieur Liszt (Série TV) 1979 : Monsieur Prokofiev (Série TV) 1979 : Jeunesse et Spiritualité Cyprien Katsaris (Téléfilm) 1978 : Les Liens de sang 1978 : Violette Nozière 1978 : 2 + 2 = 4 (Série TV) 1978 : Monsieur Saint-Saëns (Série TV) 1977 : Alice ou la Dernière Fugue 1976 : De Grey, un récit romanesque (Téléfilm) 1976 : Les Magiciens 1976 : De Grey (Série TV) 1976 : Folies bourgeoises 1975 : Les Innocents aux mains sales 1975 : Une partie de plaisir 1974 : Nada 1974 : Le Banc de la désolation (Série TV) 1974 : Nul n’est parfait (Série TV) 1974 : Monsieur Bébé (Série TV) 1974 : Les Gens de l’été (Série TV) 1974 : Une invitation à la chasse (Série TV) 1973 : Le Père (Série TV) 1973 : Les Noces rouges 1972 : Docteur Popaul 1971 : Juste avant la nuit 1971 : La Décade prodigieuse 1970 : Le Boucher 1970 : La Rupture 1969 : La Femme infidèle 1969 : Que la bête meure 1968 : Les Biches 1967 : Le Scandale 1967 : La Route de Corinthe 1966 : La Ligne de démarcation 1965 : Paris vu par... 1965 : Marie-Chantal contre docteur Kha 1965 : Le Tigre se parfume à la dynamite 1964 : L’Homme qui vendit la tour Eiffel 1964 : Le Tigre aime la chair fraîche 1963 : Ophélia 1963 : Landru 1962 : Les Sept Péchés capitaux 1962 : L’Œil du Malin 1961 : Les Godelureaux 1960 : Les Bonnes Femmes 1959 : Le Beau Serge 1959 : Les Cousins 1959 : À double tour Acteur 2010 : Gainsbourg, vie héroïque, de Joann Sfar 2010 : Le Jour des corneilles, de Jean Christophe Dessaint (Film d’animation) 2006 : Avida, de Benoît Delépine et Gustave Kervern 2005 : Lucifer et moi, de Jean-Jacques Grand-Jouan 2002 : La Deuxième Vérité, de Philippe Monnier 1996 : Le Fils de Gascogne, de Pascal Aubier 1992 : Sam suffit, de Virginie Thévenet 1988 : Sueurs froides (Série TV) 1987 : Jeux d’artifices, de Virginie Thévenet 1987 : L’Été en pente douce, de Gérard Krawczyk 1987 : Alouette je te plumerai, de Pierre Zucca 1986 : Je hais les acteurs, de Gérard Krawczyk 1986 : Sale Destin, de Sylvain Madigan 1985 : Suivez mon regard, de Jean Curtelin 1983 : Polar, de Jacques Bral 1982 : Les Voleurs de la nuit, de Samuel Fuller 1981 : Les Folies d’Élodie, d’André Génovès 1977 : L’Animal, de Claude Zidi 1973 : Le Permis de conduire, de Jean Girault 1972 : Un meurtre est un meurtre, d’Étienne Périer 1970 : Sortie de secours, de Roger Kahane 1970 : Aussi loin que l’amour, de Frédéric Rossif 1968 : Les Biches, de Claude Chabrol 1968 : La Femme écarlate, de Jean Valère 1967 : La Route de Corinthe, de Claude Chabrol 1965 : Paris vu par..., de Claude Chabrol 1965 : Marie-Chantal contre le Docteur Kha, de Claude Chabrol 1965 : Le Tigre se parfume à la dynamite, de Claude Chabrol 1965 : Brigitte et Brigitte, de Luc Moullet 1963 : Les Durs à cuire, de Jack Pinoteau 1962 : Les Ennemis, d’Édouard Molinaro 1961 : Les Menteurs, d’Edmond T. Gréville 1961 : Les Sept Péchés capitaux, de Claude Chabrol 1961 : L’Œil du Malin, de Claude Chabrol 1960 : Saint-Tropez Blues, de Marcel Moussy 1959 : Les Jeux de l’amour, de Philippe de Broca Récompenses : 2010 : Grand prix des auteurs et compositeurs dramatiques 2005 : Prix René Clair de l’Académie francaise 2000 : Prix Louis-Delluc pour Merci pour le chocolat 1959 : Prix Jean-Vigo pour Le Beau Serge 1959 : Ours d’or au Festival de Berlin pour Les Cousins 1958 : Voile d’argent au Festival de Locarno pour Le Beau Serge

plus de people

amour

Réglez vos problèmes conjugaux, vos différends se répercutent sur la scolarité des enfants.

forme & santé

Tout va pour le mieux concernant votre santé. Ce n’est pas une raison pour se laisser aller, surtout à table !

travail

Vous avez mis de côté depuis plusieurs mois, il est temps d’investir. Ne ratez pas les opportunités qui se présentent et diversifiez vos placements !
  • jeudi 27 juillet 2017

    sainte Nathalie

  • lever

    06h51

    coucher

    17h58