[VIDEO] Brigade cynophile : les malinois assurent la sécurité sur toute l’île

photo Johanna Martin imaz press reunion

Les policiers de la brigade cynophile de Saint-Denis, ainsi que leurs chiens ont un nouveau véhicule pour partir en patrouille. Une nouvelle Renault Mégane diesel 110 chevaux, équipée pour transporter les chiens de défense, accompagne dorénavant les forces de l’ordre vers les interventions.

Fight et Falco ont 5 ans. Heiko, lui en a 3 et de très longues dents. Ces chiens d’intervention vivent dans l’enceinte du commissariat du Chaudron et sont aux ordreux de deux conducteurs de chiens, brigadiers cynophile de Saint-Denis. Vieux de plus de 7 ans, 200 000 kilomètres au compteur et un habitacle vétuste, l’ancien véhicule transportant policiers et animaux est arrivé en fin de vie.

 


En voiture ! La brigade cynophile de Saint-Denis a un nouveau véhicule de fonction, mieux adapté aux chiens d’intervention. pic.twitter.com/J2fj8QlwpP
— Imaz Press Réunion (@Ipreunion) 21 décembre 2016


 

Le nouveau modèle participe au bien-être des chiens, qui bénéficient de deux cages aérées et sécurisées en cas d’accident. Pour les "maîtres" comme Fédéric, la voiture offre plus de confort, puisque la brigade assure la surveilllance de tout le territoire.

 


La nouvelle Renault Megane de l’unité canine est mieux adaptée aux longs trajets des policiers pic.twitter.com/PoAeLjyR8v
— Imaz Press Réunion (@Ipreunion) 21 décembre 2016


 

L’unité canine de la Direction départementale de la sécurité publique emploi des malinois, entraînés pour l’attaque. A la différence des chiens de recherche, formés à trouver des stupéfiants, de la poudre ou des corps, les chiens d’attaque ont pour mission la sécurisation d’un site donné. Les policiers interviennent autant à la sortie des boites de nuit (tous les vendredis à Saint-Pierre) ou sur les sites dédiés à la pousse.

Du côté des policiers à quatre pattes, ces derniers reçoivent une formation de quarante jours en région parisienne, suivie de trois mois en compagnie des conducteurs qui devront à les mener sur le terrain. Ces chiens spécialisés dans l’attaque "sont une arme, mais une arme qui ne tuera jamais" souligne un des policiers. "C’est l’alternative aux armes à feu". Car en effet, dans les situations compliquées "quand le chien sort, ça calme tout de suite" les ardeurs de certains, assure le commandant Dambreville.

Les chiens sont entraînés pour frapper avec leur muselière afin de "créer un choc phycologique et physique" sur l’individu menaçant. Il peut être appelé à intervenir sans protection, ou à mordre, si l’individu est armé, ou en cas d’émeute. "Le chien est tout de suite rappelé une fois l’individu maîtrisé" concluent les policiers.

 


Logés dans de grands box, Fight, Falco et Heiko n’obéissent qu’à leurs conducteurs. La prudence est de mise. pic.twitter.com/3XvzVNwNxP
— Imaz Press Réunion (@Ipreunion) 21 décembre 2016


 

mots clés de l'article : police , La Réunion , attaques , intervention , actualités , Actus Reunion , malinois , Unité canine de la direction départementale de sécurité publique

à voir également en vidéo

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous