Une partie du chantier de la NRL à l’arrêt

Photos : RB Imaz Press Réunion

Depuis ce lundi 11 septembre 2017, près de 200 ouvriers du chantier de la Nouvelle Route du Littoral se sont mis en grève. Ils réclament le versement d’une prime mensuelle de 400 euros. Ce mardi, la grève se poursuit et les travaux concernant l’endiguement sont à l’arrêt. Les syndicats participants sont les majoritaires de la CGTR et de la CFDT.

"Avec le rythme, la cadence du chantier, les ouvriers de trouvent pas leur compte" déplore Johnny Lagarrigue, de la CFDT-BTP. Près de 200 ouvriers du chantier de la NRL en sont à leur deuxième jour de mobilisation. Ils réclament le remplacement de la prime de phasage mise en place depuis l’année dernière par le retour à une prime mensuelle. Aujourd’hui, les salariés peuvent gagner environ 88 euros par mois. Ils réclament "au minimum" 400 euros.

 


Une partie du chantier de la #NRL à l’arrêt - Près de 200 ouvriers réclament une prime de 400 euros par mois pic.twitter.com/vW6Yf0utW0
— Imaz Press Réunion (@Ipreunion) 12 septembre 2017


 

Lire aussi - Chantier de la NRL : la grève continue pour près de 200 ouvriers

Trois critères entrent en compte : environnement, sécurité et assiduité. Et avec "la cadence au niveau de l’endiguement des roches", les travailleurs estiment que le retour à une prime mensuelle correspondrait davantage au rythme imposé. La mobilisation concerne tout le secteur de l’endiguement. Du côté de l’usine de voussoirs et du viaduc, "les primes ont été bien négociées" affirme Johnny Lagarrigue.

Une réunion de négociations avec la direction du groupement NRL s’est soldée par un échec ce lundi. Les syndicats de la CFDT et de la CGTR ont appelé à poursuivre le mouvement.

mots clés de l'article : Nouvelle route du littoral

à voir également en vidéo

dossier associé

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous