Une matinée d’échanges autour de l’emploi et du handicap

photo imaz Press Réunion

Ce jeudi 26 avril 2018, à l’occasion du Duo Day, le Conseil départemental a organisé, au Palais de la Source (Saint-Denis) une journée d’échanges entre les différents acteurs de l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap. Les partenaires sociaux, les entreprises, les élus et le public en insertion présents ont partagé leur expérience. Le Département qui compte 275 agents en situation de handicap dans ses services, soit soit 6,55% de l’effectif total. Pour le président Cyrille Melchior, "la responsabilité nous incombe à tous, représentants du secteur public et privé, de créer les conditions de la meilleure inclusion professionnelle des personnes en situation de handicap"

Le Duo day est une action européenne visant à l’insertion professionnelle des personnes porteuses de handicap. Le Conseil départemental a profité de cette occasion pour réunir les acteurs de l’insertion pofessionnelle. "En tant que chef de file de l’action sociale et de la politique du handicap, le Département de La Réunion est évidemment très sensible à cette démarche et c’est donc avec beaucoup de volonté et d’engagement que nous soutenons cette manifestation portée localement par le FIPHFP, l’AGEFIPH et Cap Emploi-Sameth" a précisé le Président Cyrille Melchior.

La manifestation s’est donc déroulée en présence de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), du monde associatif, d’entreprises locales, des Syndicats, des délégués du Secteur médico-social, des représentants du Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP), de l’Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées (AGEFIPH) et de Cap-Emploi -Sameth (Services d’Appui au Maintien dans l’Emploi des Travailleurs Handicapés).

Cyrille Melchior a rappelé les avancées telles que la simplification des procédures pour une meilleure lisibilité et une meilleure coordination des acteurs facilitant ainsi les démarches du public. "Je voudrais souligner qu’à La Réunion, 5% de la population réunionnaise bénéficie de la reconnaissance de la qualité de travailleurs handicapés, soit 25 000 personnes. La responsabilité nous incombe à tous, représentants du secteur public et du secteur privé, de créer les conditions de la meilleure inclusion professionnelle des personnes en situation de handicap" a déclaré le président du Département

Parmi les participants à cette matinée d’échanges, la Maison départementale des personnes souffrant de handicap (MDPH) est chargée d’accompagner ce public au quotidien. Le directeur de la MDPH, Radakichenin Déva, explique le rôle de sa structure dans l’insertion professionnelle.



Egalement présents ce jeudi au conseil départemental, le Les conseillers du réseau Cap emploi- Sameth accompagnent le public en situation de handicap sur deux problématiques : le maintien dans l’emploi par l’aménagement des postes et l’insertion professionnelle au sein d’entreprises partenaires. Emma Pignolet, la référente de la Sameth, présente le réseau



A noger que Cap emploi est chargé de mettre en relation, public souffrant de handicap en recherche d’emploi et entreprises. Un job dating a d’ailleurs été organisé lundi 23 avril pour 224 personnes en situation de handicap.

Lire aussi : 400 entretiens prévus avec 224 candidats : Un job dating pour les personnes en situation de handicap

Des entreprises partenaires ont participé à la rencontre de ce jeudi. Adam Ravate a expliqué la politique d’insertion professionnelle menée par le groupe Ravate dont il est président. La société a créé un centre de formation spécialement dédié à la formation des nouvelles recrues en situation de handicap avant leur prise de poste.



Plusieurs personnes en situation de handicap ont témoigné lors de cette matinée d’échange. Elles ont exposé les démarches qu’elles ont effectué pour trouver une emploi mais aussi les difficultés qu’elles rencontrent.

Djimitry Comteau raconte comment il a été accompagné dans ses démarches d’insertion par la MDPH suite à son accident. Handicapé de la jambe, il ne pouvait plus exercer sa profession.



Le jeune Frédéric Thazard, lui, a été victime d’un accident de la route en scooter. À 20 ans, il rencontre des difficultés à suivre une formation, son handicap ne se voit pas mais il est bien là. Il explique comment il est accompagné par la MDPH pour son insertion professionnelle qu’il juge "difficile". Le jeune veut travailler dans la mécanique et espère trouver une entreprise.



Anthony Blard a 23 ans. Il est handicapé de la main gauche depuis la naissance. Le jeune homme espère trouver une formation pour pouvoir travailler en tant que chauffeur poids lourd. Il est accompagné par le Services d’éducation spécialisé et de soin à domicile (Sessad) de Saint-Gilles. Il est optimiste quant à son avenir.



L’action sociale et la politique du handicap font partie des compétences du Département. Avec 40 000 Réunionnais en situation de handicap, "la question de l’insertion professionnelle de ce public est au coeur des préoccupations de la collectivité" souligne le Département.

sjb/

mots clés de l'article : conseil départemental , Personnes en situation de handicap , Cyrille Melchior , Actus Reunion , Conseil départemental Actualité , Duo day

à voir également en vidéo

suivez-nous