Semaine créole : cette année, la cuisine réunionnaise s’exporte

L’équipe de la semaine créole et ses partenaires

Faire connaître la cuisine créole au monde entier. Voilà, pour cette édition 2017 de la semaine créole l’objectif affiché. En valorisant toujours plus "les produits, la culture, les chefs" sur l’île, Nicolas Rivière, président de la coordination de la semaine créole, souhaite franchir un cap cette année. Du partenariat avec Air France aux plats réalisés par des chefs de renom à travers le monde, la semaine créole entre dans une nouvelle dimension.

"On a été pendant longtemps trop modeste avec notre culture culinaire". Nicolas Rivière, aime la cuisine créole et ça se voit. Le président de la coordination de la semaine créole veut donner un élan international et responsable à la cuisine réunionnaise. Sur la lignée de la précédente édition, la valorisation des légumes et fruits lontan est toujours bien présente cette année. En remettant au goût du jour les saveurs traditionnelles, de nombreuses initiatives auront lieu sur l’île du 23 au 29 octobre prochain. Une façon pour les Réunionnais de découvrir ou redécouvrir les spécialités culinaires locales.

- La Réunion à New-York, Marrakech ou encore Dubaï -

Si la semaine créole va rayonner à travers l’île pendant six jours, c’est bien à l’international qu’elle fera parler d’elle cette année. D’abord, grâce à son partenariat avec Air France qui servira en classe business un repas cuisiné à partir de fruits et légumes lontan. Mais également et surtout grâce à la collaboration de nombreux grands chefs étrangers de Paris à New-York, en passant par Dubaï ou encore Hong-Kong. Les chefs recevront chacun une box composée de différents aliments de l’île qu’ils pourront cuisiner dans leur restaurant. Ces boites sont confectionnées par le personnel d’insertion de l’association réunionnaise 3i.

- Les qualités nutritionnelles misent en avant à l’hôpital -

Parmi les différentes initiatives engagées par la semaine créole sur l’île, le CHU de Saint-Pierre a décidé de jouer le jeu. Les patients, mais également le personnel soignant, auront l’occasion de profiter de la cuisine traditionnelle de l’île pendant une semaine. L’objectif ? "Mettre en avant les qualités diététiques et nutritionnelles des produits locaux", explique Nicolas Rivière. "Si nos gramounes sont dans une forme olympique, il y a une raison : l’alimentation traditionnelle" expose-t-il, souriant. Pour lui, "revenir aux fondamentaux et consommer intelligemment" est le mot d’ordre aujourd’hui. Parce que la semaine créole, c’est "se faire plaisir en se faisant du bien". 


hf/

à voir également en vidéo

newsletter actu Réunion

le meilleur de l’actualité péi, sélectionnée pour vous : actu, buzz vidéo, sorties ciné…

suivez-nous