Saint-Denis - La fête du pain dans la rue piétonne

photo RB imaz press reunion

C’est avec un grand souci du détail que les quinze apprentis du CAP boulangerie de la chambre des métiers et de l’artisanat ont exposé leur savoir-faire ce mercredi 16 mai 2018 dans la rue Maréchal Leclerc pour la fête du pain. Cette deuxième édition de la fête du pain a été organisée par la CMA en partenariat avec la ville de Saint-Denis et l’association de gestion du centre-ville dionysien. C’était l’occasion de "mettre en avant un métier manuel qui est porteur d’emploi" a souligné le président de la CMA, Bernard Picardo.Pour l’occasion, les badauds du carré piéton ont pu déguster une vingtaine de variétés de pains.

Pain au curmcuma,au seigle, au cumin ou encore le traditionnel macatia garnissaient le stand des apprentis boulangers de la chambre des métiers et de l’artisanat ce matin rue Maréchal Leclerc. La fête du pain a été l’occasion de faire connaître ce corps de métier dans lequel la jeunesse réunionnaise excelle. "Laurent Encatassamy, le Réunionnais qui a remporté le concours de la meilleure baguette de tradition française a appris le métier au CFA de la chambre des métiers à Sainte-Clotilde", s’exclame fièrement Bernard Picardo, président de la CMA.

Lire à ce propos : le Réunionnais Laurent Encatassamy a produit la meilleure baguette française

"Montrer le savoir-faire des artisans de La Réunion durant cette semaine de la fête du pain car ce sont 400 jeunes qui apprennent ce métier tel est l’objectif de cette manifestation" explique le président de la chambre des métiers et de l’artisanat. Le président soutient que dans ce métier, "l’année dernière, 40 entreprises ont ouvert leurs portes et créé de l’emploi".



Willy Ellama, enseignant en boulangerie au centre de formation de Sainte-Clotilde, présente les préparations de ses élèves qui ont travaillé deux semaines sur les différentes spécialités distribuées à cette fête du pain.



L’enseignant confie "ce n’est pas forcément un filière qui rencontre du succès parce que beaucoup s’inscrivent en premier lieu en pâtisserie et comme la pâtisserie se remplit vite, ils viennent en boulangerie par défaut", mais il l’assure "une fois qu’ils ont découvert la boulangerie, ils y restent".

Comme Antoine Gonneau, un jeune apprenti de 22 ans qui est parti en mobilité. Il a effectué un stage dans la célèbre maison Eric Kayser. Il garde un bon souvenir de ce stage qui lui a permis "d’apprendre de nouvelles choses et de voir le métier différemment".Ce petit-fils de boulanger a fait du pain sa passion. Il envisage de poursuivre son parcours en brevet professionnel en boulangerie pour, pourquoi pas, devenir plus tard formateur.



Les jeunes apprentis ont préparé des toasts avec les pains qu’ils ont fabriqué. Ces toasts ont rencontré un grand succès auprès du public.




"Les Réunionnais consomment de plus en plus de pain" assure, Willy Ellama, environ 190 g par jour par personne soit "presqu’autant qu’en métropole", compare Bernard Picardo. Le pain serait-il en passe de détrôner le riz ?

mots clés de l'article : CMA , PAIN , chambre des métiers , bernard picardo , dégustation , fête du pain , Actus Reunion , Saint-Denis Actualité , rue Maréchal Leclerc.

à voir également en vidéo

suivez-nous